twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Sénégal pourrait produire 43.000 tonnes de déchets d’équipements électriques et électroniques d’ici à 2030

vendredi 14 octobre 2022

Quelque 43.000 tonnes de déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E) seront produites au Sénégal d’ici à 2030, a indiqué la représentante à Dakar de l’Institut mondial pour la croissance verte (GGGI), Assana Magagi-Alio, recommandant aux pouvoirs publics de procéder au recyclage de ces déchets.

"Il nous faut gérer ensemble le recyclage de ces équipements. Pour cela, le continent doit aller vers un recyclage mieux encadré pour s’assurer que les métaux précieux seront extraits comme ils doivent l’être, à l’image des téléphones portables", a-t-elle dit.

Mme Magagi-Alio intervenait à la célébration de la Journée internationale des déchets d’équipements électriques et électroniques, qui avait pour thème : "Recyclez-les, aussi petits qu’ils soient".

Il faut une "implication de tous, chaque acteur doit jouer son rôle. Il reste du chemin à parcourir ensemble et cette journée devrait marquer le début d’une campagne d’information (... ) et de sensibilisation sur les D3E", a-t-elle affirmé en présence d’officiels sénégalais, dont le secrétaire général de Sénégal numérique SA, Malick Sow.

"Vous en êtes certainement les meilleurs ambassadeurs (... ) A ce jour, près de 34 milliards d’objets électroniques circulent sur la planète (... ) Il faut agir maintenant", a dit Assana Magagi-Alio en présence d’acteurs du secteur de la récupération et du recyclage des D3E.

Entre 2019 et 2030, ces déchets pourraient atteindre 43.000 tonnes au Sénégal, a-t-elle dit, affirmant qu’il s’agit d’estimations douanières.

Assana Magagi-Alio a assuré le Sénégal du soutien du GGGI dans ce domaine.

L’importation croissante d’équipements électriques et électroniques exige une prise en charge de leurs "enjeux sanitaires, environnementaux et sociaux", selon elle.

Le GGGI a décidé de s’impliquer dans la gestion des déchets d’équipements électriques et électroniques au Sénégal, a assuré sa représentante dans le pays.

Il existe au Sénégal un projet financé par le Luxembourg dans ce domaine, selon Assana Magagi-Alio.

(Source : APS, 14 octobre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik