twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Sénégal plaidera pour l’érection des TIC en ministère (ministre)

lundi 7 juin 2010

Le Sénégal plaidera, à la deuxième réunion des ministres en charge des Technologies de l’information et de la communication, pour que ce secteur soit érigé en département ministériel à part entière, a indiqué lundi à Dakar, le ministre en charge du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), Ibrahima Mbaye.

’’Nous suggérons que les Technologies de l’information et de la communication (TIC) soient mises dans un département, car elles ne doivent pas être diluées dans le cadre global des infrastructures où elles seront les parents pauvres. Les gens vont s’occuper des routes, des aéroports, des ports et vont négliger les TIC’’, a-t-il notamment déclaré.

Venu présider la 14-ème réunion du Comité exécutif de la Commission Afrique du NEPAD, Ibrahima Mbaye a estimé que les TICs ne doivent pas être négligées. Elles ’’sont transversales et, aujourd’hui, concourent au développement et à la croissance économique de nos pays’’, a-t-il expliqué.

Selon lui, cette réunion ’’va examiner l’état des programmes et des projets mis en œuvre par la e-commission pour l’Afrique du NEPAD à savoir les e-écoles, avec le lycée de Bargny qui va être équipé en matériel informatique, les infrastructures à large bande et le portail pour le paiement électronique’’.

’’Ces réunions vont surtout consacrer l’intégration de la commission e-Afrique, qui avait une certaine autonomie dans l’agence de planification et de coordination du NEPAD’’, a-t-il précisé.

Ibrahima Mbaye souligne que ’’le chef de l’Etat est très engagé auprès de l’agence du NEPAD’’.

’’Aujourd’hui, l’intégration s’est faite : un secrétaire exécutif a été recruté il y a un an et demi et il y a un nouvel élan du NEPAD’’, a-t-il ajouté.

A l’en croire, les autorités ’’fondent beaucoup d’espoir sur l’équipe actuelle de direction du NEPAD et sur sa collaboration étroite avec la commission de l’Union africaine et les institutions qui les appuient’’.

(Source : APS, 7 juin 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)