twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Sénégal et Facebook se concertent pour mettre fin aux dérives sur les réseaux sociaux dans le pays

mardi 29 août 2017

Plusieurs administrations et agences publiques du Sénégal, notamment la présidence de la République, les services du Premier ministre, le ministère des Postes et des Télécommunications, ou encore le Fonds de développement du service universel des télécommunications (Fdsut), ont échangé ce matin avec les responsables de Facebook sur les politiques du réseau social en termes de publication de contenus abusifs.

La discussion se tient dans le cadre de la session de sensibilisation sur le code de conduite à adopter sur Internet, organisée à Dakar par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) du Sénégal, en collaboration avec la société américaine. Cette rencontre devenait urgente au regard des nombreuses dérives enregistrées sur les réseaux sociaux, notamment Facebook qui est l’un des plus utilisés dans le pays.

Dans un appel lancé aux autorités publiques au début du mois, l’Association « Victimes du net et des réseaux sociaux » listait comme dérives de plus en plus récurrentes les injures publiques adressées au Chef de l’Etat et aux chefs religieux, les photomontages irrespectueux, les appels à la haine ethnique, la diffamation, la diffusion de fausses nouvelles, les diffamations, la calomnie, le dénigrement public, les règlements de compte, le harcèlement, les menaces, le chantage, la publication illégale de données à caractère personnel, le partage de photos et de vidéos obscènes.

La session de sensibilisation devrait permettre au Sénégal d’engager plus d’efforts pour mieux contrôler son espace web, protéger ses citoyens, et tirer pleinement parti du potentiel des réseaux sociaux et d’Internet pour impulser le changement positif dont a besoin le pays pour son développement.

(Source : Agence Ecofin, 29 août 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)