twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Sénégal a triplé le débit de sa bande passante pour internet

jeudi 30 octobre 2003

La Société nationale de téléphone (Sonatel), principal opérateur des télécommunications au Sénégal, a triplé en septembre le débit de sa bande passante (vitesse de connexion à internet), qui est passée de 90 à 310 mégabits par seconde, a-t-on appris jeudi à Dakar auprès de la société.

"Cet important débit de notre bande passante fait du réseau internet du Sénégal le plus important d’Afrique, après celui de l’Afrique du sud", affirme la Sonatel dans un communiqué transmis à l’AFP.

Cette "extension" a été effectuée depuis le 30 septembre dernier, a précisé une source du département communication de la société jointe par l’AFP.

Elle doit permettre d’améliorer notamment la qualité et la vitesse des services internet, de la navigation sur le réseau à la visioconférence en passant par l’envoi et la réception de mails, le téléchargement de fichiers ou encore les applications multimedia, selon le communiqué.

"Nous anticipons la croissance des besoins des internautes et la diversification de leurs usages autour de l’internet", explique la Sonatel, précisant que "la capacité disponible comparativement à celle utilisée (lui) laisse une bonne marge de manoeuvre".

En mars dernier, la Sonatel avait lancé une offre internet à haut débit avec la technologie ADSL (Asymetric Digital Subscriber Line, ligne d’abonné numérique asymétrique), qui utilise une ligne téléphonique analogique pour transmettre des données numériques à haut débit.

Le Sénégal était alors le quatrième pays africain à utiliser cette technologie, après l’Afrique du Sud, le Nigeria et la Tunisie, assurait la société. Elle affirme aujourd’hui avoir fait du pays un "+hub+ sous-régional et un acteur majeur dans le développement des télécommunications en Afrique et dans le monde.

La Sonatel, dont le chiffre d’affaires s’est élevé à 148,21 milliards de francs CFA (près de 226 millions d’euros) en 2001, s’est alliée en 1997 à France Télécom. L’opérateur français possède 42,33% de son capital, le reste étant détenu par l’Etat sénégalais (27,67%), les "institutionnels et le grand public" (20%) et les salariés et anciens salariés (10%), d’après la même source.

(Source : AFP 30 Octobre 2003)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)