twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Secrétaire permanent du REFRAM opposé à toute uniformité dans le passage au numérique

lundi 5 novembre 2012

Le secrétaire permanent du Réseau francophone des régulateurs des médias (REFRAM), Michel Boyon, a fait part de son refus d’imposer un modèle dans le passage de la diffusion analogique au numérique, estimant que tout doit se faire dans un esprit d’échange.

‘’Nous ne cherchons pas à imposer de modèle, c’est quelque chose que je ne ressens pas. Chaque pays a ses valeurs, ses principes. Nous ne cherchons pas l’uniformité, nous allons faire tout cela dans un esprit de respect, d’échange et de cordialité’’, a-t-il dit.

Le président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) en France s’exprimait lors du séminaire international du REFRAM ouvert lundi à Dakar.

Organisée par le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) du Sénégal, cette rencontre a pour thème : ‘’Transition vers le numérique’’ .

Pour Michel Boyon, ’’le séminaire intervient dans un moment crucial et ne saurait être appréhendé sous l’angle technique simplement’’.

’’Ce n’est pas une affaire de techniciens, de technicité encore moins d’ ingénieur. Que la technique soit mise au service des populations. C’est tout un monde de diversité’’, a insisté M. Boyon.

Il a également estimé que le passage au numérique ne doit pas se traduire par une ’’fracture’’ entre les pays, invitant tous les acteurs à évoluer en même temps et a avoir le souci de respecter impérativement l’échéance de 2015 pour l’achèvement de la transition.

Prés de 80 délégués issus de 28 pays participent aux travaux de la rencontre de Dakar.

Ils réfléchissent sur les thématiques : ‘’état des lieux du passage de la diffusion analogique à la diffusion numérique dans l’espace francophone’’ ; ‘’panorama des expériences des autorités de régulation audiovisuelle : expériences achevées ou en cours du passage de la diffusion analogique à la diffusion numérique’’.

(Source : APS, 5 novembre 2012)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)