twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le SYTS pour que l’Etat reste actionnaire de la SONATEL en cas de privatisation

lundi 17 mai 2004

Le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de la Sonatel (SYTS), Ibrahima Konté, a déclaré vendredi à Dakar que sa centrale est opposée à un retrait de l’Etat sénégalais du capital de la Société nationale des télécommunications du Sénégal, (SONATEL) dans la perspective d’une éventuelle privatisation de cette société.

‘’L’Etat doit rester avec une bonne proportion d’actions dans le cadre d’une éventuelle privatisation de la SONATEL’’, a dit M. Konté, au cours d’une conférence de presse, vendredi.

L’Etat sénégalais doit, Selon Ibrahima Konté, s’inspirer de l’exemple de la France ‘’un pays de tradition capitaliste’’ et dont le gouvernement est de ‘‘droite’’ qui est resté actionnaire principal de France Télécoms, et refuser de ‘’réciter les leçons de la Banque mondiale’’.

Le SYTS, a encore dit M. Konté est opposé à une ‘’libéralisation qui n’a pour objectif que d’enrichir des spéculateurs qui ne s’intéresseraient qu’aux niches rentables de la SONATEL et ne créeraient ni emplois décents ni infrastructures’’.

‘’Nous n’avons pas de position politique idéologique dogmatique’’ concernant une éventuelle libéralisation, a insisté le secrétaire général du SYTS qui a ajouté que tout dépend du schémas de libéralisation qui sera mise en œuvre.

De ce point de vue, il s’est félicité que le chef de l’Etat ait accédé à la demande des travailleurs qui ont milité pour un débat national sur la question de la libéralisation de la SONATEL.

La position pragmatique du SYTS sur cette question, telle que déclinée par son secrétaire général est axée sur ‘’ce que le pays et le travailleur peuvent gagner’’ dans la libéralisation. En outre, Ibrahima Konté a averti contre une privatisation ‘’précipitée et bâclée’’ qui ne serait juste qu’une manière de donner ‘’des parts de marché à des passe-droits’’.

(Source : APS 14 mai 2004)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)