twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le SIPEN veut faire de Dakar une vitrine africaine de l’économie numérique

jeudi 10 décembre 2015

Faire du Sénégal une vitrine de l’Économie Numérique. C’est l’ambition des professionnels des technologies de l’information et de la communication du pays. C’est dans ce cadre qu’il organise le premier Salon International des Professionnels de l’Économie Numérique (SIPEN), les 14 et 15 décembre 2015 à Dakar

Les acteurs de l’écosystème numérique du Sénégal ne manquent pas d’ambition. Ils veulent faire de leur pays la vitrine de l’Économie numérique en Afrique. Le Président de leur organisation, OPTIC, l’a fait savoir lors de la conférence de presse organisée ce jeudi 10 décembre à Dakar, en prélude au 1er Salon International des Professionnels de l’Économie Numérique (SIPEN DAKAR 2015). Une rencontre qui convoque la réflexion sur « L’Économie Numérique, levier de développement Économique et Social ».

M. Antoine Ngom estime que faire du Sénégal un hub de l’Économie Numérique reviendrait à mettre en place un environnement légal approprié mais également des infrastructures de qualité. D’où l’une des motivations du SIPEN à travers lequel les professionnels de l’écosystème puissent être entendus mais aussi de faire adhérer les autorités à leur vision devant mener le Sénégal sur les rampes d’un pays où l’accès, par exemple, du très haut débit partout, est possible à des coups raisonnables.

Dans cette optique de placer le Sénégal au-devant de la scène de l’Économie Numérique, les professionnels de l’information et de la communication voient un pays où les multinationales aimeraient s’installer et y mener des activités qui prospèrent. C’est dans ce cadre que le président de l’OPTIC a convoqué des initiatives comme le Parc des technologies numériques de Diamniadio qui a obtenu l’accord de la Banque Africaine de Développement (BAD) en termes de financement pour 45 milliards de F Cfa.

Par ailleurs, loger le Sénégal dans le cercle restreint des vitrines de l’Économie Numérique du continent nécessiterait également, selon M. Ngom, un dynamisme des acteurs du secteur avec un écosystème performant à la fois des opérateurs de télécommunication mais également des Petites et Moyennes Entreprises (PME) innovantes.

Pour y parvenir, les responsables d’OPTIC déroulent un ensemble d’éléments qui vont pouvoir être impulsés à travers le Salon International des Professionnels de l’Économie Numérique pour que ses recommandations puissent servir à l’ensemble des acteurs de l’écosystème du numérique.

Sous cet angle, M. Lamine Traoré, président du comité d’organisation de l’événement affirme : « On veut que le SIPEN devienne un rendez-vous incontournable de l’économie numérique en Afrique ». Pour lui, cette rencontre se veut un cadre de discussion, d’harmonisation, d’échange et de partage entre professionnels pour un écosystème favorable au développement de l’économie numérique en Afrique en général et au Sénégal en particulier.

Pour y parvenir, les responsables d’OPTIC déroulent un ensemble d’éléments qui vont pouvoir être impulsés à travers le SIPEN pour que les recommandations puissent servir à l’ensemble des acteurs de l’écosystème du numérique pour faire du Sénégal cette vitrine.

Un réseau régional des professionnels de l’économie numérique en vue

Le premier SIPEN a un caractère international avec la participation des pays comme le Mali, la Côte d’Ivoire, le Maroc, la Tunisie... Un cachet international qui, aux yeux des organisateurs, est important du moment que le Sénégal est un pays exportateur en matière de numérique. Un état de fait qui, pour Antoine Ngom, impose aux acteurs de l’écosystème de soigner l’image de leur secteur pour aller conquérir des parts de marchés beaucoup plus importants sur l’international. Une option jugée pertinente, vu les opportunités dont regorgent le numérique dans ce contexte de mondialisation.

C’est ainsi qu’OPTIC compte s’appuyer sur les relations entre organisations pour impulser des dynamiques régionales. Ce qui, selon M. Lamine Traoré, colle avec l’un des objectifs du SIPEN qui est de créer le premier réseau régional des professionnels de l’économie numérique.

Sur cette lancée, M. Ngom estime que les professionnels de l’écosystème numérique de la sous-région doivent travailleur à peser, par exemple, sur les instances régionales comme de la CEDEAO ou l’UEMOA, du moment que la plupart des textes en vigueur émanent de directives communautaires. Il espère ainsi des recommandations fortes du SIPEN qui seront soumises aux organismes communautaires.

Selon M. Traoré, le SIPEN qu’OPTIC organise en partenariat avec Conseil National du Patronat (CNP) et la Fondation Konrad Adenauer attend plus de 70 experts nationaux et internationaux, plus de 50 entreprises et près de 2000 participants. Il se déroule dans le cadre des Assises 2015 de l’Entreprise que le CNP organise chaque année pour faire entendre la voix du secteur privé mais aussi donner sa vision sur le développement économique et social du Sénégal, sous l’angle de l’entreprise. Un rendez-vous très attendu qui, pour cette année aura comme axe d’interpellation : « L’environnement et la compétitivité des entreprises ».

Bacary Dabo

(Source : AllAfrica, 10 décembre 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)