twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le SIMEN pour la révolution du système éducatif : Microsoft et ministère de l’éducation national s’engagent

samedi 3 décembre 2016

L’informatique sera désormais au cœur du système de l’enseignement dans le milieu de l’éducation de base.

Avec le nouveau projet « Simen » système d’informatique et de management de l’éducation nationale, enseignants comme élèves, pourront échanger sur les cours et d’autres pratiques pour un meilleur apprentissage de l’élève. La signature de convention entre Microsoft et ministère s’est faite hier, vendredi 2 décembre à Dakar.

Le projet (Simen) sera dans les prochains mois introduit dans les programmes scolaires. Il vise une meilleure utilisation des techniques de l’information et de la communication (Tic) dans la conception, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des politiques éducatives du pays. Hier, vendredi, le ministre de l’éducation nationale, Serigne Mbaye Thiam et le directeur général de Microsoft pour l’Afrique de l’Ouest et du centre, Amr Kamel ont signé une convention de partenariat qui s’inscrit ainsi, dans le cadre d’un accompagnement de Microsoft au projet (Simen).

Pour le ministre Thiam : « cet acte posé entre en droite ligne avec les recommandations des Assises de l’éducation de mettre les (Tic) au cœur du système éducatif. A travers cet outil, enseignants comme élèves pourront échanger sur les cours ».

Les logiciels qui seront mis en place sont, office 365 qui est la plateforme de collaboration en ligne Microsoft qui permet aux établissements de bénéficier gratuitement de services en ligne accessibles n’importe quand et depuis n’importe quel appareil avec des mises à jour continuent. Mais aussi « Microsoft It academy » qui est une solution compète de formation en technologie qui permet de connecter élèves, enseignants, employeurs et communautés locales grâce à un modèle d’apprentissage permanent du développement de compétences technologiques de pointe.

Pour Serigne Mbaye Thiam, « plus de 50% des métiers actuels nécessitent l’informatique, il urge ainsi de mettre cet outil au cœur de l’apprentissage et d’ici quelques années, nous pourrons ensemble récolter les fruits de ce jalon posé dans la refondation du système éducatif sénégalais ».

Pour la mise en œuvre du « Simen », le 1er module prévu dès la rentrée 2017, a annoncé le ministre et se fera de manière progressive. Et de remercier les partenaires financiers pour leur contribution au projet avec 591 millions du Japon et le matériel estimé à 36 millions, pris en charge par le Canada.

Pour le directeur de Microsoflt, M. Kamel : « l’entreprise participe à la révolution dans le milieu de l’enseignement. Nous vivons dans un monde mobile et l’intérêt est au centre des activités. Il est nécessaire pour la population d’être équipée de compétences qui va leur permettre de développer leur pays. On se félicite de ce partenariat avec le ministère de l’éducation nationale du Sénégal. »

Les parents d’élèves et syndicats n’ont pas manqué de donner leur opinion sur la question. Ainsi, Bacary Badiane s’en réjouit que les apprenants puissent accéder aux nouvelles technologies de l’information et de la communication pour enrichir leur performance. Cependant, même si, le syndicaliste, docteur Mamadou Diaouné, partage cet avis, il a fait un plaidoyer pour la formation des enseignements dont certains, sont très en retard par rapport à l’informatique. Soulignons que l’adhésion est ouverte aux établissements primaires et secondaires publics ou privés reconnus au niveau national par le ministère de l’éducation.

Denise Zarour Medang

(Source : Sud Quotidien, 3 décembre 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 623 820 abonnés Internet

  • 8 323 913 abonnés 2G+3G (96,5%)
  • 182 023 clés Internet (2,1%)
  • 99 457 abonnés ADSL (1,2%)
  • 18 427 abonnés bas débit (0,2%)

- 625 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,27%

(ARTP, 30 septembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290.096 abonnés
- 1 166 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 967 659 abonnés
- Taux de pénétration : 107,89%

(ARTP, 30 septembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)