twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Rwanda a obtenu 100 millions $ de la Banque mondiale pour développer l’accès au haut débit et aux services numériques

jeudi 2 décembre 2021

Depuis l’année dernière, plusieurs pays, mis face à leurs lacunes numériques durant la Covid-19, contractent des emprunts pour accélérer leur transformation. Le Rwanda qui figure parmi les nations africaines avec un niveau de préparation numérique louable a aussi décidé d’aller au-delà de ses acquis actuels.

La Banque mondiale a annoncé le 1er décembre l’approbation d’un financement de 100 millions $ à l’endroit du Rwanda. L’argent servira à améliorer l’accès des populations à la connectivité à haut débit et aux services numériques.

La somme totale accordée au Rwanda est le fruit d’un co-financement de la Banque mondiale à travers l’Association internationale de développement (IDA) – organe interne qui aide au développement des pays pauvres par des subventions et des prêts à taux d’intérêt faible ou à zéro – et de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (AIIB) dont le Rwanda est un membre non régional.

Rolande Pryce, la directrice nationale de la Banque mondiale pour le Rwanda, a déclaré « qu’élargir l’accès et l’adoption du numérique, améliorer la prestation de services publics numériques et promouvoir l’innovation numérique sont essentiels pour la transformation numérique du Rwanda, qui peut à son tour contribuer à une solide reprise post-Covid-19 ».

Le financement accordé au gouvernement rwandais rentre dans le cadre du Rwanda Digital Acceleration Project lancé l’année dernière et piloté par l’Autorité rwandaise de la société de l’information (RISA), pour soutenir davantage les efforts de numérisation engagés par le pays depuis 2000 et accélérer sa transformation numérique pour en faire une économie fondée sur la connaissance, un pays à revenu intermédiaire supérieur d’ici 2035. C’est le deuxième investissement de l’AIIB au Rwanda et le premier co-financement de projets numériques de la Banque mondiale avec l’AIIB.

D’après Isabella Hayward, spécialiste du développement numérique à la Banque mondiale et chef de l’équipe de travail du projet, celui-ci « aidera le Rwanda à améliorer l’abordabilité des appareils et services numériques, mais aussi à combler les lacunes persistantes en matière de littératie numérique de base, afin d’augmenter la demande locale de services et de plates-formes numériques ».

« Le projet soutiendra également les aspirations du gouvernement rwandais à fournir des services électroniques 24 heures sur 24, sans numéraire, sans papier et entièrement transactionnels, de gouvernement à gouvernement, de gouvernement à entreprise et de gouvernement à personne, à la fois au niveau du gouvernement central et au niveau sectoriel », a-t-elle ajouté.

Le nouveau projet aidera le gouvernement à étendre l’accès et l’adoption du numérique en dirigeant une série d’initiatives innovantes d’accès et d’inclusion numériques, notamment en soutenant 250 000 ménages dans l’acquisition d’appareils intelligents ainsi qu’en formant trois millions de personnes à la littératie numérique de base (avec pour cibles les filles et les femmes). Il soutiendra aussi l’innovation numérique en renforçant l’écosystème d’entrepreneuriat local, en développant la base de talents numériques du Rwanda et en aidant les entreprises technologiques à passer du démarrage à la croissance. Au moins 300 start-up numériques seront directement soutenues par le projet, en mettant l’accent sur celles appartenant à des femmes.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 2 décembre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)