twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Réseau d’éducation et de recherche est ’’une étape déterminante’’ du partage de la connaissance, selon Amadou Tidiane Bâ

lundi 20 juillet 2009

Le ministre de la Recherche scientifique Amadou Tidiane Ba a exhorté lundi à Dakar les universitaires à s’approprier le Réseau d’éducation et de recherche (RER) du Sénégal, qu’il a qualifié ‘’d’étape déterminante dans le partage de la connaissance entre enseignants et enseignés’’.

‘’Nous souhaitons que ce réseau soit une étape déterminante dans le partage de la connaissance entre enseignants et enseignés pour faciliter l’enseignement à distance et les visioconférences très en vogue actuellement dans le monde’’, a-t-il indiqué lundi à l’ouverture, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), d’un séminaire de lancement du RER.

‘’Avec l’avènement des nouvelles technologies qui ont atteint tous les secteurs, les universitaires disposent d’un outil pour répondre aux besoin de la recherche’’, a souligné M. Bâ.

Pour sa part, le recteur de l’UCAD, s’est réjoui de voir le Sénégal ‘’incarner le leadership des pays en l’Afrique de l’ouest, en installant le premier réseau d’éducation et de recherche’’.

Pour Abdou Salam Sall, ‘’l’économie de la connaissance n’est pas la propriété exclusive des occidentaux. Elle peut être désormais, à la portée des africains. Mais pour accéder à ce savoir, il faut des enseignants motivés’’.

Il a en outre invité l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) et l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE), partenaires de l’université, à ‘’améliorer l’interconnexion entre les différents établissements du Sénégal pour rendre possibles les échanges’’.

‘’L’Internet est aujourd’hui incontournable dans la recherche de la connaissance. La mise en place de ce réseau à travers un cadre virtuel va faire jouer à l’Afrique son véritable rôle dans le monde’’, a affirmé Boubacar Barry, représentant du Réseau d’éducation africaine.

En plus du lancement du RER du Sénégal, le séminaire qui se poursuivra jusqu’à mardi, vise à faire l’état des lieux des réseaux de campus universitaire et les défis en matière de TIC dans l’enseignement supérieur.

(Source : APS, 20 juillet 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)