twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Pdt de l’ASC Espoir de Pikine chippe 150 millions à la SONATEL : Arnaque de haut vol

mardi 19 mai 2020

M. A. Hanne a réussi le tour de force d’arnaquer plus de 600 personnes, depuis trois ans, pour un préjudice qui approche la rondelette somme de 150 millions de F CFA. Il dort depuis vendredi à Rebeuss. Il est poursuivi par l’opérateur téléphonique Sonatel.

Dans le viseur de la Section de recherches (SR) de la gendarmerie de Colobane depuis trois ans, le président de l’Association sportive et culturelle (ASC) Espoir de Pikine, M. A. Hanne, a été finalement appréhendé, mercredi dernier, chez l’une de ses épouses à Pikine, alors qu’il s’apprêtait à rompre le jeûne. Selon nos informations, il est mouillé jusqu’au cou dans une affaire qui dure depuis 2017.

D’après nos informations, depuis cette date, l’opérateur téléphonique Orange n’a cessé de recevoir des réclamations de la part de ses distributeurs et agents sur le terrain. Tous se plaignaient d’un individu qui parvenait, par on ne sait quel moyen, à vider leurs comptes Orange Money.

Toutes les victimes ont décrit le même modus operandi : un individu s’est présenté à leur point de vente pour faire un dépôt sur son compte d’une modique somme d’argent. Ensuite, comme par enchantement, leur compte a été vidé. Elles ne parvenaient pas à savoir comment le gus réussissait à se procurer leur mot de passe. Ainsi, lorsqu’elles recevaient un accusé de réception de retrait d’argent, elles n’avaient que leurs yeux pour pleurer. A ce jeu, le sieur Hanne a opéré pendant des années et a toujours réussi à passer entre les mailles des filets tendus par les enquêteurs à ses trousses. Puisque le chef du Service contentieux pénal et social de la Sonatel a très tôt saisi la Section de recherches d’une plainte déposée le 17 décembre 2017. Lorsqu’il a été constaté un transfert frauduleux portant sur un montant de 155 000 F CFA à partir du compte Orange money d’un distributeur.

L’affaire a, dès lors, été confiée à une équipe d’enquêteurs spécialisés sur la question. Seulement, les hommes en bleu ont mis du temps à mettre la main sur l’arnaqueur. Avec l’aide d’un extrait de vidéo-surveillance et à la suite de nombreuses filatures, les enquêteurs ont réussi à rassembler une foultitude de preuves contre le mis en cause. Ce faisant, ils sont parvenus à le prendre par surprise.

La Sonatel renseigne que le préjudice subit s’élève à149, 482 millions de F CFA. Avec un total de 602 victimes.

Modus operandi

Gardé à vue et auditionné, il a reconnu les faits, dans la mesure où les enquêteurs lui ont présenté des preuves tangibles et irréfutables. Selon nos sources, il a expliqué qu’il s’est lancé dans l’arnaque pour venir en aide à sa mère qui est alitée et parce qu’il a été touché de plein fouet par la situation économique morose du pays. Ces justifications n’ont pas convaincu les enquêteurs. Les pandores ont aussi réussi à cerner son modus operandi. Il ressort des confidences de nos interlocuteurs que le prévenu a avoué et expliqué qu’il ciblait d’abord un point Orange money où il effectue un premier dépôt d’un faible montant (compris entre 2 000 et 10 000 F CFA. Rompu à la tâche, il parvenait à repérer le code secret tapé par le gérant du point Orange money. Puis, il sollicitait une autre transaction. C’est là que, profitant de l’inattention du gérant, il commettait son forfait.

En effet, les gendarmes ont compris que l’arnaqueur repérait, dans un premier temps, la marque du téléphone portable du vendeur ainsi que sa couleur. Il allait ensuite se procurer un identique, dans le dessein de l’échanger avec le téléphone du distributeur, au moment de faire une autre transaction. Là, son ou ses complices usaient d’astuces pour distraire le gérant du point Orange money. Les téléphones étaient échangés. Mais, au préalable, l’arnaqueur prenait le soin de taper la même transaction de ‘’cash-in’’ (c’est-à-dire dépôt) dans le faux portable. Ainsi, à la fin de la transaction USSD, le gérant recevait un message d’erreur. L’arnaqueur alors renonçait à l’opération et ne demandait pas son reste. La victime n’y voyait que du feu et se rendait compte du subterfuge lors de l’opération suivante.

Selon toujours les confidences du sieur Anne, il arrive que le distributeur Orange money oublie d’appuyer la touche #. Dans ce cas, la transaction contenant le code secret Orange money est traduite comme un appel et est consultable en clair sur le journal des appels émis. Muni de cette information, il allait s’approvisionner en puces. Pour activer les comptes Orange money sur celles-ci, il se rendait aux gares routières ou mosquées pour subtiliser des cartes d’identité nationale exposées.

2 millions de F CFA de dépenses par jour, pour ses joueurs durant les ‘’navétanes’’

Les enquêtes et investigations ont aussi montré que le sieur Hanne se faisait passer pour un transitaire. Ainsi, avec l’argent frauduleusement acquis, il vivait comme un pacha, jouissait d’une solide réputation de transitaire friqué. C’est ainsi qu’il entretenait gracieusement les joueurs de son équipe de ‘’navétanes’’ sise à Pikine, à savoir l’ASC Espoir. Nos sources avancent qu’il dépensait la rondelette somme de 2 millions par jour durant la période du championnat populaire, pour mettre à l’aise son équipe, soit 30 millions par mois. Cette somme était destinée aux primes des joueurs, leurs alimentations et frais de regroupement. De ce fait, tous les joueurs de ce département et même d’ailleurs ne rêvaient que de défendre les couleurs de son ASC.

Au terme de sa période de garde à vue, il a été déféré au parquet de Dakar, vendredi dernier, pour les faits d’usurpation d’identité et escroquerie. Après son face-à-face avec le procureur, il lui a été décerné un mandat de dépôt le même jour.

Cheikh Thiam

(Source : Enquête, 19 mai 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)