twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Parlement vote le projet de loi sur la cryptologie

jeudi 14 août 2008

Après l’Assemblée nationale, le 28 juillet dernier, le Sénat a voté le 11 août 2008, le projet de loi sur la cryptologie. Cette loi vient compléter le dispositif législatif et réglementaire relatif à la société sénégalaise de l’information. Les autres textes de loi, déjà en vigueur, sont : la loi d’orientation sur la société de l’information, la loi sur la cybercriminalité, la loi sur la protection des données à caractère personnel et la loi sur les transactions électroniques. La cryptologie est définie dans la loi comme la « science relative à la protection et à la sécurité des informations notamment pour la confidentialité, l’authentification, l’intégrité et la non répudiation des données transmises ». Elle repose donc sur des techniques de chiffrement tendant à rendre inintelligibles à des tiers des informations ou des données claires ou à réaliser l’opération inverse (déchiffrement). La loi comprend huit chapitres traitant dans l’ordre :

- des dispositions générales, y compris la délimitation du champ d’application de la loi et la définition des termes techniques utilisés ;
- de la Commission nationale de cryptologie chargée de veiller à l’application des dispositions de la présente loi ;
- des régimes juridiques applicables aux moyens et prestations de cryptologie ;
- de l’agrément octroyé aux organismes exerçant des prestations de cryptologie ;
- de la responsabilité des prestataires de services de cryptologie ;
- des sanctions administratives et pénales ;
- des dispositions transitoires et finales.

Cette loi va instaurer un véritable régime juridique de la cryptologie dans notre pays, et la première législation, en la matière, dans la sous région.

(Source : ADIE, 14 août 2008)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)