twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le PNUD accompagnera le Burkina Faso dans son processus de digitalisation

vendredi 9 septembre 2022

A l’instar de plusieurs pays africains, le Burkina Faso est tourné depuis plusieurs années vers la digitalisation de ses services. Cependant, le pays ne dispose pas encore de ressources nécessaires pour une transformation digitale optimale.

Dans l’optique de renforcer la digitalisation au Burkina Faso, la ministre de la Transition digitale des postes et des Communications électroniques, Aminata Zerbo/Sabané, a reçu le jeudi 8 septembre la représentante résidente du PNUD au Burkina Faso, Elsie Laurence Chounoune.

S’exprimant sur le but de la visite, Elsie Laurence Chounoune a expliqué que « le PNUD est très impliqué dans tout ce qui est digitalisation, on pense que ça doit être au cœur de nos actions. C’est une audience de prise de contact pour faire le point des actions entreprises, pour voir les priorités et voir comment le PNUD peut accompagner le Burkina Faso dans la digitalisation de tout ce qui est économie numérique. C’est au cœur de nos priorités parce que sans l’économie numérique on ne peut pas parler de développement ».

Partenaire du Burkina Faso depuis 1966, le PNUD a assisté le gouvernement dans plusieurs projets dont le plus récent est le projet Femmes-Jeunes entreprenants et citoyenneté (ProFeJeC) qui a donné naissance au FasoHub, un site web facilitant l’accès à des ressources numériques pertinentes pour le développement des compétences entrepreneuriales.

Selon un classement des Nations unies sur la digitalisation des services publics des pays africains, le Burkina Faso occupait en 2020 le 32e rang. Pour remonter la pente, le gouvernement burkinabè a mis sur pied la stratégie nationale de développement de l’économie numérique intitulée « e-Burkina ».

Financé par la Banque mondiale, l’objectif de la stratégie est de contribuer à l’édification d’une administration publique et privée performante grâce à l’apport des TIC, notamment par la fourniture d’informations et de services électroniques et la promotion de l’entrepreneuriat dans l’économie numérique, avec un accent particulier sur l’agriculture et le secteur rurale.

Plusieurs autres projets numériques sont également en cours dans l’ensemble du pays. Le gouvernement pourra donc compter sur le PNUD pour l’accompagner dans leur réalisation et faire du numérique un catalyseur de développement.

Samira Njoya

(Source : WeAreTechAfrica, 9 septembre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik