twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Nigeria veut acquérir deux nouveaux satellites d’ici 2025 pour remplacer le NigComSat 1-R

lundi 20 septembre 2021

La demande en connectivité à haut débit va croissant au Nigeria depuis 2020, accentuée par les nouveaux usages acquis durant la crise de Covid-19. Au réseau mobile et à la fibre optique dont le déploiement est accéléré pour y répondre, le gouvernement veut associer de nouvelles capacités satellitaires.

La Nigerian Communication Satellite Limited (NigComSat), entreprise publique spécialisée dans la fourniture de services télécoms par satellites, envisage de se doter de deux nouveaux satellites télécoms d’ici 2025. Sa directrice générale, Abimbola Alale, l’a annoncé jeudi 16 septembre lors d’un forum qui s’est tenu à Lagos sous le thème : « NigComSat Ltd, The Present and The Future ». Elle a indiqué que les deux nouveaux satellites – NigComSat-2 et NigComSat-3 – viendront remplacer le NigComSat 1-R qui arrivera au terme de sa durée de vie de 15 ans en 2026.

Selon Abimbola Alale, l’acquisition par l’opérateur satellite public de nouveaux équipements spatiaux « inspirera non seulement confiance à nos clients et partenaires de distribution, mais placera également NigComSat Ltd en première ligne des opérateurs de satellites de communication avec une flotte de satellites en orbite ». Elle a rassuré les Nigérians quant à la disponibilité de meilleurs services télécoms à haut débit à travers le territoire national lorsque les deux satellites seront lancés.

Le projet d’acquisition de nouveaux satellites de NigComSat intervient au moment où la demande en connectivité à haut débit va croissante à travers le pays. Depuis l’année dernière, la demande en connectivité à haut débit a augmenté au Nigeria, notamment dans les zones rurales. Selon la Commission des communications du Nigeria, le nombre d’abonnés Internet est passé de 135 743 324 au premier trimestre 2020 à 154 437 623 au quatrième trimestre 2020. Soit une augmentation de 13,77%. Durant cette période, le volume de données utilisé est passé de 147 537,52 Téraoctets à 196 163,42 Téraoctets. En 2018, la Chine avait déjà proposé à NigComSat de l’aider à acquérir deux satellites en échange d’une place au sein de son capital.

Avec NigComSat-2 et NigComSat-3, NigComSat contribuera aux ambitions du gouvernement fédéral de porter le taux de pénétration du haut débit à 90% de la population d’ici 2025. Cette connectivité soutiendra d’ailleurs la transformation numérique du pays dans divers secteurs, notamment la santé, l’éducation, l’administration publique.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 20 septembre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)