twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Nigeria sollicite l’appui de la BAD pour la réalisation d’infrastructures TIC de pointe dans le pays

mardi 16 avril 2019

Adebayo Shittu, le ministre nigérian des Communications a sollicité le 14 avril 2019, un plus grand appui de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour la réalisation d’infrastructures TIC de pointe dans le pays.

Au cours d’une rencontre à Abuja avec Linda Amadi, la coordinatrice des relations gouvernementales de la BAD, le représentant du gouvernement fédéral a énuméré quelques projets phares sur lesquels le pays place de grands espoirs pour son développement socioéconomique.

Au cours de l’échange organisé par l’institution africaine qui souhaitait identifier les raisons de la faible appropriation de la technologie par les pays africains et proposer une stratégie de développement, Adebayo Shittu a demandé de l’aide pour la réalisation de la transsaharienne de fibre optique.

L’infrastructure télécoms qui doit relier le Nigeria à l’Algérie en passant par le Tchad, le Mali et le Niger est longue d’environ 4 500km. En février 2017, la BAD avait déjà approuvé le financement de sa réalisation. Au Nigeria, elle devrait contribuer à densifier la connectivité data nationale et permettre au gouvernement d’atteindre son ambition d’offrir le haut débit à tous les Nigérians.

Le ministre nigérian des Communications a aussi sollicité l’appui de la BAD pour la réalisation de la station terrestre de la Nigeria Communication Satellite (NigcomSat), l’agence spatiale nationale qui exploite les satellites de télécommunications du pays. Une station terrestre lui permettrait de tirer le plein potentiel de ses équipements.

Adebayo Shittu a aussi exprimé le besoin d’aide du Nigeria dans la mise en oeuvre des activités du système national d’adressage (NAS), telles que l’obtention de la carte cadastrale nécessaire à l’échelle 1/5000 et 1/10000, d’un développeur de logiciels pour créer une infrastructure d’écosystème de données NAS et logiciel intégré / applications associées.

Selon le ministre nigérian des Communications, « s’assurer de l’intervention de la BAD sur certaines infrastructures TIC critiques, notamment le développement de centres de R & D, de parcs informatiques et de Village TIC, a été crucial pour lancer le pays et l’Afrique dans la quatrième révolution industrielle où l’Internet des objets (IoT), la robotique, la réalité virtuelle (VR) et l’intelligence artificielle (IA) changeront la façon dont les gens vivent et travaillent ».

(Source : Agence Ecofin, 16 avril 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)