twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Nigeria sollicite 500 millions $ de la BAD pour son Fonds d’innovation TIC

mercredi 14 novembre 2018

Le gouvernement du Nigeria est résolu à faire des technologies de l’information et de la communication un moteur de la croissance économique nationale. Conscient des opportunités économiques que renferme ce segment d’activité ; en termes d’emploi mais aussi de produits et services innovants sources de richesse.

Yemi Osinbajo, le vice-premier ministre nigérian a révélé que le pays a sollicité à cet effet un appui financier de 500 millions de dollars US à la Banque Africaine de Développement (BAD) pour son Fonds d’innovation technologique. S’exprimant sur le sujet en marge du Forum sur l’investissement en Afrique, organisé du 7 au 9 novembre 2018 par la BAD en Afrique du Sud, Yemi Osinbajo a déclaré que cet argent contribuerait à constituer le capital de 10 milliards de dollars US du fonds d’innovation que le gouvernement fédéral a chargé Bank of Industry (BOI) de mettre en place pour soutenir les entrepreneurs en technologie et les start-up.

Le vice-président a justifié la demande de soutien à la BAD au regard des investissements que cette dernière a déjà apporté au Rwanda, à la Côte d’Ivoire et à plusieurs autres pays africains dans le segment de l’innovation TIC.

D’après le cabinet d’audit et de conseil Deloitte, dans son rapport Invest in Nigeria de juillet 2018, le potentiel innovant du pays est déjà reconnu à l’international par plusieurs entreprises de renom à l’instar de Facebook. La nation est aujourd’hui la destination africaine la plus attrayante pour le financement international des start-up.

Mais le Nigeria peut faire plus. Il revient donc maintenant au gouvernement de lever tous les obstacles qui entravent encore la pleine expression du potentiel innovant nigérian.

(Source : Agence Ecofin, 14 novembre 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)