twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Nigeria formera 600 jeunes aux installations VSAT pour accroître le taux de pénétration du haut débit

mardi 23 mars 2021

La demande en connectivité à haut débit a explosé au Nigeria depuis 2020. Cependant, la seule fibre optique ne permet pas d’y répondre efficacement, particulièrement dans les zones rurales. Le gouvernement qui veut satisfaire tout le monde va cibler les technologies en fonction du marché.

Dans le cadre de ses efforts pour approfondir la pénétration du haut débit dans le pays, le gouvernement fédéral du Nigeria va former 600 jeunes à l’installation d’équipements VSAT. Le ministre des Communications et de l’Economie numérique, Isa Ali Pantami, l’a révélé le lundi 22 mars à Abuja, lors de la cérémonie de lancement officiel de la politique nationale sur les compétences de base pour l’installation du VSAT développée par l’Etat.

« Combler le déficit de capacités dans la fourniture de services par satellite est désormais considéré comme un impératif urgent pour améliorer la qualité de vie dans les communautés, en particulier dans les zones reculées et rurales où se trouve la majeure partie de la population. Ce programme fournira les compétences spécialisées requises » pour atteindre cet objectif, a expliqué Isa Ali Pantami.

La première phase de la formation se déroulera dans deux Etats de chacune des six zones géopolitiques du pays. Les Etat de Kano et Kebbi pour le Nord-Ouest ; Gombe et Bauchi pour le Nord-Est ; Niger et Plateau pour le Centre-Nord ; Ekiti et Lagos pour le Sud-Ouest ; Abia et Anambra pour le Sud-Est ; Rivers et Akwa pour le Sud-Sud.

Depuis la crise sanitaire mondiale, la demande en connectivité a augmenté au Nigeria. Le gouvernement qui est conscient du coût élevé et du temps relativement long pour le déploiement de la fibre optique en zones rurales voit dans le VSAT un moyen plus rapide et moins coûteux.

Avec les jeunes formés aux installations VSAT, le gouvernement se dotera d’une main-d’oeuvre qualifiée qui contribuera à l’accès d’un plus grand nombre de personnes au signal du satellite NigComSat-1R. L’équipement spatial sera associé aux autres infrastructures télécoms pour augmenter les chances de succès du pays d’atteinte d’un taux de pénétration du haut débit de 70% d’ici 2025.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 23 mars 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)