twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Nigeria autorise la société Starlink d’Elon Musk à fournir des services Internet

lundi 30 mai 2022

Le marché africain de l’Internet connaît depuis 2020 une forte croissance, poussée par la Covid-19 et les nouvelles habitudes de consommation numérique des populations. Cette tendance qui devrait se poursuivre au cours des prochaines années attire de nouveaux investisseurs.

Starlink, le réseau Internet par satellites de la société américaine SpaceX d’Elon Musk, a obtenu l’aval des autorités nigérianes pour fournir des services Internet par satellite dans le pays. Le milliardaire d’origine sud-africaine l’a annoncé via un post sur le réseau social Twitter, le vendredi 27 mai.

Selon la Nigerian Communications Commission (NCC), Starlink a obtenu deux licences qu’elle exploitera sous la dénomination Starlink Internet Services Nigeria Ltd. Il s’agit d’une licence de passerelle internationale et d’une licence de fournisseur de services Internet (ISP) d’une durée de 10 ans et 5 ans respectivement. Starlink les exploitera pour apporter de la connectivité Internet à haut débit grâce à sa constellation de satellites composée d’environ 2 000 appareils en orbite autour de la Terre.

C’est en mai 2021 que Starlink a commencé à prospecter sur le marché nigérian des télécommunications dans le cadre de son expansion sur le continent africain où la demande en connectivité à haut débit s’est accélérée, notamment en raison de la Covid-19. Son avènement au Nigeria intervient trois mois après que la société a reçu sa licence de fournisseur de services Internet au Mozambique.

Avec l’aval de la NCC, Starlink fait son entrée sur le plus gros marché télécoms d’Afrique, où il rejoint le très concurrentiel segment de la connectivité par satellite, déjà disputé par de nombreuses entreprises : Intelsat  ; Eutelsat  ; Avanti  ; Yahsat  ; NSS New Skies, la filiale britannique de SES  ; Inmarsat  ; Iridium et OneWeb. La société devrait apporter le haut débit à toutes les populations nigérianes, même celles vivant dans les zones les plus reculées et enclavées, se garantissant des revenus financiers conséquents. La société devrait également contribuer à l’objectif du gouvernement nigérian de couvrir 90 % du territoire national avec le haut débit d’ici 2025 dans le cadre de la transformation numérique.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 30 mai 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)