twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Nigeria abrite la première unité de fabrication de smartphones d’Afrique

dimanche 23 avril 2017

Le Nigeria vient d’accueillir la première unité d’assemblage de smatphones du continent. Située dans la zone franche, cette installation a nécessité un budget de 10 millions de dollars et devrait produire 120.000 unités par mois. Baptisés AfriOne, ces smartphones seront commercialisés entre 92 et 108 dollars et visent en particuliers les consommateurs à revenus moyens soit une large partie des dizaines de millions de consommateurs que compte le Nigeria. Les 154 millions d’utilisateurs de téléphonie mobile que compte le Nigeria représente une réelle source d’attractivité pour les investisseurs du secteur. En témoigne, la mise en place d’une unité de montage de smartphones dans la zone franche de Lagos. Gérée par AfriOne, cette unité produira des smartphones low-cost, particulièrement prisés par les consommateurs nigérians.

Une deuxième unité à venir

Ces appareils seront commercialisés dans une fourchette de prix allant de 29.000 nairas (92 dollars) à 33.000 naira (108 dollars). Une gamme de prix qui cible les acheteurs à revenu moyen dans un marché de près de 180 millions de consommateurs potentiels. Cette première unité industrielle d’AfriOne compte sur une capacité de production installée de 120.000 unités par mois. L’entreprise compte mettre en place une seconde unité du genre.

Pour mener à bien cette opération, la maison mère d’AfriOne, Contec Global a investi 10 millions de dollars. Un investissement qui parie également sur la forte croissance du commerce électronique au Nigeria, mais également dans la sous-région. L’activité représentera 10% de l’ensemble des ventes au détails enregistrées dans les plus fortes économies du continent d’ici 2025. Ce qui représente des recettes annuelles de 75 milliards de dollars selon le cabinet conseil Mckinsey.

e-commerce et m-banking comme relais de croissance

L’entreprise a par ailleurs développé une application de Fintech. La forte pénétration des solutions de mobiles banking au niveau continental représente également un relais de croissance pour le premier constructeur local de smartphones. Reste à savoir si le management de l’entreprise se contentera de l’énorme marché du Nigeria ou s’aventurera vers d’autres marché à fortes valeurs ajoutées comme le Kenya ou l’Afrique du Sud.

Pour rappel, Le taux de pénétration du mobile au Nigeria a dépassé le seuil des 100% et est actuellement fixé à 103,91%. En l’espace de 4 ans, les investissements dans le secteur des télécoms au Nigeria ont connu un « boom » de 6.400 %, passant ainsi de 500 millions de dollars en 2011 à 32 milliards de dollars en 2014.

Amine Ater

(Source : La Tribune Afrique, 23 avril 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)