twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Nigeria a un nouveau comité qui pilotera le nouveau plan national du haut débit pour 2020-2025, en préparation

mardi 17 décembre 2019

Le nouveau comité nigérian qui pilotera le nouveau plan national du haut débit pour 2020-2025 a été présenté, le 16 décembre 2019, par le ministre des Communications et de l’Economie numérique, Isa Pantami (photo). C’était au cours du lancement de la réunion technique de réflexion de cinq jours sur le projet de plan national à large bande pour 2020 à 2025.

D’après le patron du secteur nigérian des TIC et télécoms, « les membres de cet important comité ont été sélectionnés en fonction de leur compétence, intégrité, professionnalisme, entre autres ».

L’organe est coprésidé par la directrice générale du fournisseur de connectivité par fibre optique MainOne, Funke Opeke, et l’ancien commissaire exécutif de la Commission des communications du Nigeria (NCC), Bashir Gwandu. Parmi les 36 membres du comité, issus du public et du privé, figurent entre autres des représentants de MTN Nigeria, de Google, de l’Administration de la défense aérienne, de la GSMA, de l’Agence nationale de développement des technologies de l’information (NITDA).

A travers le nouveau plan national du haut débit pour 2020-2025, le gouvernement veut porter à 70 % le taux de pénétration du haut débit dans le pays. Selon les dernières données du régulateur télécoms, le dernier plan national du haut débit pour 2016-2018, a dépassé son objectif d’un taux de pénétration du haut débit de 30 %. Il s’établissait déjà à 33,31 % à la fin de juin 2019. Cependant, les efforts pour le haut débit mobile ont occulté le besoin d’actions pour le haut débit fixe qui reste à 0,06 %.

Isa Pantami a révélé qu’afin de financer la rédaction du nouveau plan national pour le haut débit, le gouvernement du Nigeria a signé, le 30 novembre dernier, un mémorandum d’entente avec le Fonds pour la prospérité du Royaume-Uni, qui vise à soutenir la croissance économique inclusive nécessaire pour réduire la pauvreté dans les pays partenaires, pour bénéficier de son programme d’accès numérique.

(Source : Agence Ecofin, 17 décembre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)