twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Maroc sur la voie de la digitalisation des procédures judiciaires

mardi 26 juillet 2022

Au Maroc, le digital est à l’ordre du jour des préoccupations politiques depuis longtemps. Grâce aux différents accords et partenariats, le pays envisage de digitaliser tous les services publics d’ici 2025.

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice, et Ghita Mezzour, ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, ont signé le vendredi 22 juillet à Rabat un mémorandum d’entente relatif à la mutualisation de diverses plateformes numériques au service du ministère de la Justice. Dans le cadre de cet accord, Ghita Mezzour veillera à ce que le ministère de la Justice utilise les différentes plateformes numériques participatives.

Selon le ministre de la Justice, « La transformation numérique du ministère est un chantier stratégique qui a pour but de fournir aux usagers des services numériques accessibles. Le ministère va assurer dans les prochains mois une refonte des sites web et la numérisation des services de justice ». Il a également rappelé que l’accélération de la numérisation va de pair avec la gestion des données et leur échange de manière sécurisée pour le bien et l’accélération des procédures aux services des justiciables.

À travers ce mémorandum d’entente, le ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration assurera l’assistance technique en matière de conception et de mise en œuvre des projets numériques du ministère de la Justice, conformément à la loi n° 55-19. Les deux ministères partageront également les expériences dans les domaines du digital et du développement des compétences des ressources humaines.

Cette accélération du processus de numérisation s’inscrit dans le cadre de la stratégie Maroc Digital 2020, désormais Maroc Digital 2025. Lancée par le gouvernement en 2016, la stratégie a pour objectif de réduire la fracture numérique. Au moins 50 % des procédures administratives doivent être numérisées et au moins 20 % des petites et moyennes entreprises (PME) marocaines doivent être connectées à Internet.

Pour la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, le nouveau modèle de développement (NMD) au Maroc considère la numérisation des services publics comme « un moyen d’intégration économique, sociale et territoriale ».

Samira Njoya

(Source : WeAreTechAfrica, 24 juillet 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik