twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Maroc 2ème en Afrique en production scientifique sur la transformation digitale

samedi 3 avril 2021

Le Maroc se classe deuxième en Afrique en terme de production scientifique dans le domaine de la transformation digitale, affirme le minsitère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, citant une étude bibliométrique réalisée par le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST).

Selon cette étude intitulée « Production Scientifique Relative à la Transformation Digitale : Scopus et Web Of Science (2016-2020) », le Maroc se classe honorablement au troisième rang au niveau arabe, derrière l’Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis et deuxième au niveau africain derrière l’Afrique du Sud, devançant ainsi des pays comme l’Egypte, le Nigeria, le Ghana, la Tunisie, le Kenya et l’Algérie, souligne le ministère dans un communiqu conjoint avec le CNRST.

Cette étude de veille, basée sur l’analyse de données essentiellement issues des bases de données bibliographiques Scopus et Web of Science et couvrant la période 2016-2020, fait ressortir que le « Computer Science » représente le champ disciplinaire le plus dominant de la production scientifique marocaine dans le domaine de la transformation digitale (36% dans Scopus / 45% dans Web Of Science), suivi d’autres champs comme « Engineering », « Decision Sciences », « Télécommunication » ou « Business Economics », précise le communiqué.

En matière de co-production scientifique dans cette thématique, le Maroc collabore, principalement, avec la France, le Canada, le Danemark et l’Espagne, relève cette étude qui a pour objectif d’étudier l’évolution de la production scientifique nationale et internationale dans le domaine de la transformation digitale, ainsi que le positionnement du Maroc par rapport à cette thématique.

L’interrogation de ces réservoirs de référence révèle que la majorité des publications relatives à cette thématique ont été réalisées durant les 6 dernières années, indique le communiqué, ajoutant qu’il a été recensé plus de 10.692 publications dans Scopus à ce sujet, et plus de 6.463 publications dans le Web Of Science.

Sur le plan international, et au niveau des deux bases de données, la contribution de la Russie, de l’Allemagne, des Etats-Unis et du Royaume-Uni à cet effort scientifique est en première ligne en termes de volume de production scientifique, fait-on savoir.

(Source : Maghreb Arabe Presse, 3 avril 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)