twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Mali veut devenir le hub technologie ouest-africain

lundi 21 août 2017

Le gouvernement malien a annoncé son intention d’optimiser son réseau national de télécommunications, de booster le secteur de manière à faire du Mali un hub ouest-africain en matière technologique. Et pour ce faire, Bamako entend promouvoir les investissements nationaux et étrangers dans les secteurs porteurs de l’économie malienne, dont les télécoms et TIC. C’est ce qu’ont révélés les ministres maliens de la Promotion de l’investissement et du secteur privé et celui de l’Economie numérique le 3 août 2017 à Bamako lors d’une rencontre d’échange en prélude au forum « Invest in Mali » prévu à Bamako les 7 et 8 décembre 2017.

D’après Konimba Sidibé, ministre de la Promotion de l’investissement et du Secteur privé, pour atteindre son objectif, le gouvernement entend entre autres accompagner les opérateurs fixes et mobiles afin de mieux couvrir le territoire national grâce à l’expertise en VSAT, le projet de déploiement de la fibre optique et la rédaction de schémas directeurs. Il évoque également la nécessité de généraliser les équipements en ordinateurs et autres matériels électroniques au sein des classes moyennes par le développement des entreprises technologiques portées par la révolution Start-up et le fort taux de pénétration du mobile.

« La clé d’un accroissement des investissements dans les infrastructures est une facilitation de l’environnement économique en faveur des opérateurs et la mobilisation d’expertises adaptées et innovantes à même de convertir les défis du Mali en opportunités et atouts de développement » explique le ministre Konimba Sidibé. Dans le même sillage, le ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré, évoque le rôle prépondérant que joue le développement des télécommunications au Mali. D’après lui, ce secteur est prioritaire pour le gouvernement qui ambitionne y drainer un flux important de capitaux.

(Source : TIC Mag, 21 août 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)