twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Kenya songe à réguler les applications Over-The-Top telles que WhatsApp et Skype

vendredi 2 novembre 2018

Le gouvernement du Kenya envisage de réglementer l’activité des applications Over-The-Top telles que WhatsApp, Skype, Viber. L’Autorité des Communications (CA) est actuellement en quête d’un consultant qui étudiera comment les nouvelles plateformes de communication en ligne peuvent être contrôlées par l’Etat.

La CA indique qu’« étant donné que les fournisseurs d’OTT sont susceptibles de collecter les données de leurs abonnés et qu’ils ne sont pas domiciliés au Kenya », il est judicieux de veiller à ce qu’ils se conforment aux « dispositions de sécurité et de confidentialité ».

Avec la montée en puissance des OTT dans le segment de la messagerie mobile, très prisée par la jeunesse et de plus en plus utilisée par les regroupements professionnels comme moyen de partage d’informations, la CA s’inquiète de l’accès à ce volume d’informations par des entreprises étrangères. Photos, audios, vidéos, numéros de téléphone sont autant d’informations personnelles auxquelles WhatsApp accède.

Ce désir du gouvernement kényan de réguler les OTT intervient près de deux ans après que le ministère de l’Information, des Communications et de la Technologie l’a déjà envisagé. En 2016, il examinait déjà les directives du secteur des TIC en matière de réglementation des services OTT. Joe Mucheru, le secrétaire de cabinet des TIC, expliquait alors que la nouvelle politique, qui devait être opérationnelle en 2017, « prenait en compte les changements rapides du secteur tout en révisant les Orientations nationales pour la politique du secteur des TIC de 2006, conformément au contrat de performance du ministère pour 2014/2015 ».

(Source : Agence Ecofin, 2 novembre 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)