twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Kenya identifie les personnes handicapées par biométrie afin de combattre la fraude

jeudi 7 avril 2022

L’objectif est de faire bénéficier exclusivement à ces couches défavorisées du soutien de l’État qui leur est spécifiquement destiné. Pendant longtemps, de nombreuses personnes ont profité des failles de l’ancien système pour jouir de diverses facilités.

Le Conseil national pour les personnes handicapées (NCPWD) du Kenya est en train de déployer un nouveau système d’identification de ses membres. L’objectif est de lutter contre la fraude, améliorer la structure de rapport pour la responsabilisation et générer des données socio-économiques adéquates à des fins de planification.

Lors d’une formation des équipes d’évaluation médicale des handicaps sur les nouvelles directives d’évaluation et de catégorisation élaborées par le ministère de la Santé, le directeur exécutif du NCPWD, Harun Hassan, a expliqué que « de nombreuses personnes ont découvert le soutien apporté aux personnes handicapées et se sont inscrites en tant que membres du NCPWD, même celles qui n’ont pas de dossier d’invalidité, pour bénéficier de privilèges tels que l’exonération fiscale à vie ».

Daniel Njuguna, expert en TIC au NCPWD, a souligné que l’ancien système qui sera obsolète d’ici 2023 n’avait pas de directives normalisant le processus d’évaluation médicale des handicaps, ce qui entraînait parfois des disparités d’informations et des enregistrements inexacts.

Selon Douglas Kitut, représentant du ministère de la Santé, il y a environ 600 000 personnes handicapées au Kenya. La majorité souffrant de problèmes physiques, visuels, auditifs, d’apprentissage, mentaux et de handicaps progressifs chroniques. Le pays a mobilisé 15,5 millions $ en 2021 pour aider les personnes handicapées touchées par la crise de Covid-19. Le NCPWD a, dans le cadre de son mandat visant l’amélioration de la prestation de services, procédé à des réformes d’identification depuis 2009. Le déploiement du nouveau système cette année marquera donc une étape importante pour cette couche de la population kényane.

Le Conseil a l’intention de faire migrer ses membres vers le nouveau système lors de l’entreprise d’identification de masse actuellement en cours à travers le pays. Après cette opération, les personnes handicapées recevront une carte à puce avec des fonctions de sécurité clés et un code QR pour prouver la véracité de leur statut à l’aide d’un téléphone.

Le processus d’identification permettra aux parties prenantes de générer en temps réel des données démographiques sur différents types de handicap à partir de la base de données complète. Ce système va permettre de décentraliser la signature du directeur des services médicaux de Nairobi vers les médecins de la région. Cela rapprochera le service des populations bénéficiaires. Le système numérisé devrait également rationaliser les opérations au sein du conseil et garantir que seules les personnes qui atteignent le seuil d’enregistrement requis sont prises en compte.

Avec la numérisation du processus d’inscription, le NCPWD envisage d’intégrer ses opérations à d’autres agences gouvernementales pour que les membres puissent être servis notamment sur les portails E-gouvernement et E-citoyen.

Ruben Tchounyabe

(Source : WeAreTechAfrica, 7 avril 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik