twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Hca cible la Rts et demande des pouvoirs accrus

mardi 30 septembre 2003

Dans son dernier rapport qui vient d’être publié, il a constaté " l’indifférence et le mépris de la Rts à son égard, de même que " sa méconnaissance du rôle de l’organe de régulation ". Toutes choses qui ont poussé le Hca à faire des recommandations relatives, entre autres, à " l’attribution du pouvoir de sanction afin que les constatations publiques des nombreuses violations des lois de l’audiovisuel soient suivies d’effet ".

C’est un Haut conseil de l’audiovisuel (Hca) évoquant sans réserve la situation de sa mission qui a publié un rapport sur "ses relations avec la Radio télévision sénégalaise (Rts)". Dans ce rapport d’une dizaine de pages, le Hca " déplore la détérioration de ses relations avec la Rts ".

L’organe de régulation dit souhaiter que ses rapports avec la Rts soient fondés sur une saine collaboration et un respect mutuel de la mission dévolue à chacun, selon les termes du rapport. Mais le Haut conseil de l’audiovisuel constate, en lieu et place " l’indifférence et le mépris de la Radio Télévision Sénégalaise ainsi que sa méconnaissance du rôle de l’organe de régulation ". Et d’ajouter : " il semble que la Rts ignore également que la question de la communication est régie, comme toute activité de l’Etat, par la loi et qu’il n’y a pas de traitement professionnel indépendant du respect de la loi ".

Le Haut conseil de l’audiovisuel de se demander si " les responsables des médias publics ont vraiment conscience des soubassements de la démocratie et de l’Etat républicain ".

Pour le Hca, un tel climat ne peut perdurer : " peut-on continuer longtemps à tolérer une telle situation quand on sait que sans organe de régulation respecté, ni la liberté de la communication, ni le respect des institutions, ni celui des droits des citoyens ne seront garantis ", lit-on dans le rapport.

En effet, "l’indifférence et le mépris " affichés par la Rts à l’égard du Hca, ont poussé ce dernier à demander, dans ses recommandations, " le pouvoir de sanction afin que les constatations publiques des nombreuses violations des lois de l’audiovisuel soient suivies d’effet ".

Parmi ces recommandations, figurent aussi " l’implication du Hca dans les procédures d’autorisation, d’exploitation des fréquences, l’élargissement de ses compétences à l’élaboration des cahiers de charges applicables aux opérateurs audiovisuels ". L’organe de régulation est pour "l’élaboration d’un code de l’audiovisuel qui devrait régir tout ce qui concerne la communication. Les textes doivent être harmonisés, complétés et mis à jour ".

Par ailleurs, le rapport a fait état des plaintes du Cadre permanent de concertation des Partis d’opposition (Cpc) pour la non-couverture par la Rts du séminaire du 15 mars 2003, des protestations de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts) lors de son audience du 18 mars 2003 au Hca. Si ces plaintes sont suivies de réponses de la part de l’autorité de la Rts, force est de constater, selon le Hca, que d’autres sont restées lettre morte. C’est le cas de la protestation du Parti social démocrate/Jant Bi (Psd/Jant Bi de Mamour Cissé en date du 20 janvier 2003 contre un spot publicitaire d’une célèbre marque de café qui met en scène des jeunes filmés dans des positions jugées trop dangereuses.

Ce spot continue, à ce jour, d’être diffusé, indique le Hca. A cela viennent s’ajouter les plaintes de l’Intersyndicale de l’Enseignement en date du 27 mars 2003 pour la non-couverture de ses manifestations publiques par la Rts et celle de l’Organisme national de Coordination des activités de vacances (Oncav) en date du 28 juillet 2003 pour non- couverture de la première édition de l’université d’été des Navétanes qui s’est tenue du 25 au 27 juillet

En plus, la rencontre du 28 mars dernier entre les Partis et le Hca a permis aux premiers de poser le problème récurrent de l’accès à l’antenne par les formations politiques.

Bacary Domingo MANE

(Source : Sud Quotidien 30 septembre 2003)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)