twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Groupe Futurs Médias répond à Moustapha Guirassy

mercredi 18 novembre 2009

Après la sortie du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Moustapha Guirassy, la direction générale de Futurs Médias n’a pas attendu longtemps pour lui apporter la réplique. Ferloo vous propose les « vérités » du Groupe Futurs Médias. « La direction générale du Groupe Futurs Médias a appris avec étonnement, et l’opinion nationale et internationale sans doute, les explications du ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, sur les lenteurs enregistrées dans le démarrage des programmes de la « Télévision Futurs Médias », à la suite de son interpellation par des députés (majorité et opposition confondues) lors du vote du budget de son ministère par l’Assemblée nationale.

Le ministre a tenté dans ses explications d’imputer, en partie, la responsabilité des blocages au Groupe Futurs Médias qui, selon ses dires, n’aurait pas épuisé toute la procédure.

Le Groupe Futurs Médias se voit obligé de rétablir la vérité des faits.

Premièrement, une demande en bonne et due forme a été adressée aux autorités compétentes à la date du 08 octobre 2007 par le Président-directeur général du Groupe Futurs Médias. A la suite de cette demande, le ministre de l’Information a attribué une fréquence au Groupe Futurs Médias par courrier N°00170/MIPPG/CAB/DC, daté du 04 mars 2008 et notifié au Directeur Général de l’Agence de Régulations des Télécommunications et des Postes (ARTP).

Deuxièmement, faisant suite à la décision susmentionnée du ministre de l’Information, le Directeur Général de l’ARTP par courrier en date du 11 mars 2008 a pris la décision intitulée comme suit : Décision 0050089AUT portant assignation de fréquences pour une station de radiodiffusion télévisuelle (TV) dénommée « Télé Futurs Médias ».

Troisièmement, après épuisement de la procédure comme l’attestent les documents cités en référence, la direction générale du Groupe Futurs Médias, sur proposition de l’actuel ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, a adressé à ce dernier un projet de convention de concession par courrier N°017/08-rmsdf/MD daté du 05 août 2009 alors qu’une telle convention devait être rédigée et soumise au Groupe Futurs Médias par les services compétents de l’Etat du Sénégal.

Par conséquent, l’argument tendant à imputer au Groupe Futurs Médias la responsabilité du retard dans le démarrage des programmes de « TFM » ne résiste pas à la réalité des faits mentionnés plus haut.

Par ailleurs, les changements d’option d’une télévision culturelle à une télévision généraliste et du mode de diffusion (passage de la voie hertzienne ou UHF canal 42 à la voie satellitaire) ne sauraient constituer un argument valable pour expliquer les blocages constatés.

Au contraire, l’opinion a été témoin et la presse, en son temps, en a largement fait écho des propos tenus par une haute autorité de l’Etat faisant part de sa décision de ne plus attribuer une fréquence télé à Monsieur Youssou Ndour, PDG du Groupe Futurs Médias.

Notre éducation et notre esprit républicain ne nous permettent pas de divulguer le contenu de ces échanges ».

Fait à Dakar, le 18 novembre 2009

La Direction Générale du Groupe Futurs Médias

(Source : Ferloo, 18 novembre 2009)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)