twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Groupe Avenir communication démarre sa radio : Sur la 92.3, l’ambition du sommet

mercredi 30 mai 2007

C’est la terrasse du Groupe Avenir communication, sise à Yoff, qui a servi hier de cadre pour le lancement officiel de la 92.3. Cette radio qui va démarrer ses programmes demain jeudi a été présentée à la presse. Dénommée Première Fm, cette nouvelle station, comme son nom l’indique, ambitionne d’être première sur la bande Fm dakaroise.

92.3 Fm. C’est sur cette fréquence que les Dakarois pourront suivre à compter de demain jeudi, la Première Fm. La radio du Groupe Avenir communication, qui vient à son heure enrichir le paysage radiophonique du Sénégal. Avec pour slogan « notre ambition, le sommet », cette nouvelle radio, qui a pour directeur Michel Diouf, veut être parmi les radios de référence professionnelle au Sénégal.

Cette conviction, Michel Diouf, par ailleurs ancien directeur de l’antenne Rts-Thiès, qui, faisant face à la presse hier, l’a réitérée en soutenant que son équipe de journalistes nourrit l’ambition légitime de « faire de cette station la première des Fm ». Cependant, se voulant très lucide, le directeur de la Première Fm, dit être convaincu que ce challenge ne sera pas facile. Raison pour laquelle, précise-t-il : « Certes, nous nous donnerons les moyens, mais il faudrait savoir que cela ne sera pas facile. Il faudrait que nous comptions un à trois ans pour faire nos preuves, avant de prétendre être parmi les radios leaders du Sénégal. »

92.3 ne sera pas une chaîne d’information continue, comme cela avait été prévue au départ, mais plutôt une fréquence généraliste. Car « les chaînes d’information généralistes ne peuvent prospérer », de l’avis de Michel Diouf, qui précise par ailleurs que cette option se justifie par le fait que « le citoyen Sénégalais n’a pas besoin que d’information mais il a également besoin d’émissions culturelle, religieuse... »

Et, c’est pour toutes ces raisons, mais surtout dans le souci de s’imposer partout au Sénégal, que l’ancien pionnier de Sud Fm et actuel directeur de la Première Fm, dit espérer que les autorités sénégalaises reviendront à de meilleurs sentiments dans les mois à venir et donneront à sa radio, l’opportunité d’émettre non seulement à Dakar, mais aussi dans toutes les autres régions du pays.

Première Fm, qui vient ainsi agrandir les projets du Groupe Avenir Communication, est une ambition de longue date. C’est en effet, depuis 2003, sous le magister de Mamadou Diop Decroix, qu’une demande de fréquence a été déposée au ministère de la Communication. Mais n’ayant pas eu gain de cause, jusqu’en 2006, où le besoin s’est fait à nouveau sentir, le directeur général du Groupe Avenir communication, M. Madiambal Diagne a relancé cette demande de fréquence, en vue de disposer comme bon nombre de patrons de presse d’une radio. Malheureusement, les autorités politiques ont estimé que « Dakar est saturé et qu’il ne pouvait pas octroyer de fréquence au Groupe Avenir communication ».

Ce fut alors, après de multiples péripéties sans issue favorable, que Madiambal Diagne a décidé d’acheter la société Iso-Trading, qui dispose d’une fréquence, qui se trouve être la 92.3 Fm. Aussi, les multiples tractations en vue d’installer les machines et l’antenne à la Patte d’Oie, (sur insistance des autorités qui trouvent qu’à Yoff, l’antenne gênerait les avions), de même que le retard accusé par l’Artp, pour accorder le faisceau, font dire à l’ancien directeur de publication du journal Le Quotidien que « les gens ont empêché ce projet simplement parce qu’ils ne voulaient pas que le Groupe Avenir communication fasse des émules de nouveau à travers sa nouvelle radio ». Nonobstant cela, la 92.3 située sur la fréquence aux cotés de la Rfi et de la Rsi est désormais une réalité. Et, Michel Diouf, son directeur de soutenir : « Nous ne sommes pas là pour nous attaquer au régime en place. Mais notre ambition est d’informer juste et vrai. Informer toutes les catégories sociales et tous les âges. Car notre ambition est le sommet. »

Pour rappel, le Groupe Avenir communication qui a mis sur le marché le journal Le Quotidien son premier produit le 23 février 2003, compte aujourd’hui à son actif une imprimerie, weekend, un magazine hebdomadaire, lancé le 15 mars de cette année, de même que le journal satirique Cocorico, qui existe depuis le 23 mai dernier. La prochaine étape sera certainement l’installation d’une télévision, mais Madiambal Diagne, affirme vouloir consolider d’abord ces acquis. Et, c’est pourquoi, se réjouissant de la bonne santé de son entreprise, il confie que la télévision n’est pas encore au programme de ses ambitions. « La télé n’est pas encore un projet immédiat. Car qui trop embrasse, mal étreint », déclare M. Diagne. En attendant donc, la montée vers le sommet commence ce jeudi.

Gilles Arsène TCHEDJI

(Source : Le Quotidien, 30 mai 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)