twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Gouvernement en passe de signer un contrat avec une firme asiatique : Bientôt, de nouvelles cartes nationales d’identité pour les Sénégalais

lundi 9 mai 2016

Les soucis des Sénégalais relatifs à l’obtention de cartes nationales d’identité devraient bientôt relever de mauvais et lointains souvenirs. En effet, le gouvernement s’apprêterait à signer dans les prochains jours un contrat avec une firme asiatique pour la production de masse de ces documents. Mieux, comme nous le révélions en exclusivité dans ces mêmes colonnes il y a un an, ces cartes d’identité seront à puces comme les cartes de retrait d’argent délivrées par les banques. Il semble même que les nouvelles cartes seront dotées de deux puces et auront donc un double usage en ce sens qu’elles seront à la fois des cartes nationales d’identité (Cni) et des cartes d’électeurs. Deux cartes en une, donc. Leur obtention devrait être facilitée par le fait que, comme pour les passeports en circulation, leur confection sera décentralisée grâce à l’implantation de bureaux dédiés. Last but not least, plutôt que de perdre de l’argent dans leur production, le gouvernement devrait plutôt en gagner puisqu’il partagera avec la firme chargée de fabriquer ces documents les recettes qui en seront tirées certainement sous forme de timbres fiscaux. En tout cas, on annonce que les négociations seraient déjà bouclées avec la firme choisie et il ne resterait plus que la signature officielle du contrat avec le gouvernement.

Si une telle perspective se matérialisait, cela ôterait à coup sûr une énorme épine du pied des Sénégalais. Lesquels souffrent le martyre depuis des mois pour obtenir le précieux document administratif. Actuellement, d’ailleurs, quelque 200.000 demandes seraient en souffrance au niveau des différents commissariats de police et brigades de gendarmerie, l’Etat étant incapable de les satisfaire. Il faut dire que le contrat qui liait ce dernier à la firme britannique DeLarue, signé en 2006, arrive à expiration cette année et il est douteux — sauf miracle — qu’il soit renouvelé pour plusieurs raisons. L’une d’elles c’est que les prochains documents seront aux normes de la Cedeao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest). Les cartes nationales d’identité circulant actuellement ne pourront pas donc, dans tous les cas, être renouvelés en l’état. Pour les besoins du dernier référendum, mais aussi parce que leur durée de validité est arrivée à terme, le ministre de l’Intérieur avait pris un arrêté pour proroger cette durée jusqu’à la fin de l’année. Le temps que de nouvelles cartes puissent être confectionnées et qu’un autre fournisseur puisse être sélectionné. Justement, les fournisseurs se bousculent au portillon même si les jeux semblent déjà faits, le gouvernement ayant déjà, paraît-il, choisi de travailler avec la firme en question. Les exigences de DeLarue, demandant d’être payée rubis sur l’ongle à échéances régulières et disposant de la possibilité de désactiver à distance les applications pour la fabrication des documents, ont-elles joué en défaveur de la firme britannique introduite au Sénégal en son temps par Thierno Ousmane Sy, alors conseiller spécial du président Abdoulaye Wade pour les TIC ? En tout cas, à chaque fois que le Trésor tardait à payer, on constatait une rupture dans la fabrication des CNI. Cela dit, rien n’indique que les carottes soient cuites par DeLarue. Les Sénégalais, eux, se réjouiront d’apprendre qu’ils pourront bientôt obtenir leurs cartes nationales d’identité en quantité suffisante, dans des délais records et, surtout, sans rupture d’approvisionnement !

Mamadou Oumar Ndiaye

(Source : Le Témoin, 9 mai 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)