twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Ghana a reçu 4,5 millions $ du Japon et du PNUD en soutien à la santé numérique

mardi 26 octobre 2021

La République du Ghana a engagé sa transformation numérique depuis 2015. Les secteurs sur lesquels l’attention a beaucoup été focalisée ont été l’administration publique et les services financiers. Avec la Covid-19, le secteur de la santé a également gagné davantage d’intérêt.

Le gouvernement du Japon et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) ont signé un protocole d’accord avec le gouvernement du Ghana le vendredi 22 octobre. Il porte sur la mise en œuvre du « Projet de solutions numériques pour la santé, la nutrition et les services médicaux ». Un financement de 4,5 millions $ a été accordé à cet effet par les deux partenaires internationaux au Ghana.

Le ministre de la Santé, Kwaku Agyeman-Manu, a déclaré que ce « projet s’appuie sur le protocole de coopération signé en 2019 entre le ministère de la Santé et le gouvernement du Japon, dans le cadre de l’Initiative japonaise pour la santé et le bien-être en Afrique ». Il a souligné que le projet est opportun et pertinent, car l’utilisation de solutions numériques a pris une importance croissante dans l’amélioration de la fourniture des soins de santé, en particulier pendant la pandémie de Covid-19. Il a présenté la santé numérique comme l’un des moyens les plus sûrs de renforcer les systèmes de santé et d’élargir l’accès aux services de santé.

Le « Projet de solutions numériques pour la santé, la nutrition et les services médicaux » cadre avec le programme national de transformation numérique, e-Transform project, qu’a engagé le gouvernement ghanéen en 2014 et qui s’est accéléré dès 2015 avec le développement des infrastructures télécoms à haut débit, le lancement de l’e-gouvernement pour améliorer l’efficacité de l’administration publique, le déploiement de solutions de paiement numérique pour accroître l’inclusion financière.

Le ministre Kwaku Agyeman-Manu a déclaré que le financement obtenu par le Ghana soutiendra le déploiement national de l’e-Tracker et améliorera la prestation globale des services de santé en renforçant la collecte, l’analyse, l’utilisation et la gestion des données de santé et des ressources humaines pour améliorer la programmation et prise de décision.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 26 novembre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)