twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Gabon prépare le lancement d’un site internet pour dénoncer les actes de corruption

mardi 2 août 2022

Le Gabon prépare le lancement d’un site internet dénommé «  www.stopcorruption.ga  » dont le but est de dénoncer les actes de corruption à visage découvert ou de façon anonyme.

Dans ce sens, Yannick Ebibie Nze, le directeur général de la Société d’incubation numérique du Gabon (SING) et son équipe ont présenté, le 28 juillet à Libreville, au ministre de la Promotion de la bonne gouvernance et de la Lutte contre la corruption, Francis Nkea Ndzigue, le projet de mise en place de cette plateforme. En parcourant ce site, l’internaute est encouragé à dénoncer ce fléau : «  Vous avez été témoin d’un acte de corruption  ? Vous êtes encouragé à partager votre témoignage avec les membres du ministère de la Promotion de la bonne gouvernance, de la lutte contre la corruption et l’évaluation des politiques publiques  », lit-on.

Le site en question comporte trois rubriques : «  Dénonciation  »  ; «  Classroom  » (pour les cours pédagogiques sur la corruption et le benchmark)  ; «  Mise en situation  » (cas pratiques des actes de corruption) et «  Quizz  » (pour répondre aux internautes sur les procédures à suivre). La date de son lancement officiel n’est pas encore révélée.

Selon le rapport 2021 de Transparency International, l’indice de perception de la corruption (IPC) du Gabon est de 31 sur une échelle de 0 (très corrompu) à 100 (très propre). D’après ledit rapport, le Gabon occupe le 124e rang sur 180 pays classés en fonction de cet indice, principal indicateur mondial de la corruption dans le secteur public. En d’autres termes, le Gabon est le 56e État le plus corrompu au monde en 2021.

(Source : Le Nouveau Gabon, 2 août 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)