twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Forum civil dénonce

mardi 7 avril 2009

Le Forum civil, par la voie de Mouhamadou Mbodj s’insurge de façon énergique contre la vente des parts de l’Etat (Sonatel). Il déplore également le manque de transparence dans la transaction et la mise à l’écart des nationaux.

La Sonatel fleuron de l’économie nationale, une réalité qui bientôt appartiendra au passé. L’Etat est actuellement en pleine négociation avec France Telecom à qui il doit céder ses parts. Un fait qui inquiète Mouhamadou Mbodj du Forum civil, pour qui, au-delà de l’impact économique qu’une telle mesure pourrait avoir, il se pose également une question de transparence. A l’en croire, « la vente des avoirs nationaux doit toujours être accompagnée par une communication claire ». De ce fait, ils joueraient carte sur table pour ainsi éviter toute forme d’équivoque. Par ailleurs, Mouhamadou Mbodj regrette que l’Etat renonce à avoir un œil sur un secteur aussi stratégique que les télécommunications. Surtout que rien ne justifie sa démarche. « Nos gouvernants n’ont aucun intèrêt à quitter une entreprise aussi juteuse que la Sonatel. Une société qui nous rapporte une centaine de milliards par année ». Aussi indique le patron du Forum civil, en décidant de l’option-vente, « il était plus réaliste de privilégier les nationaux ». C’est-à-dire mettre des opérateurs économiques sénégalais sur le coup et leur faire profiter des retombées générées annuellement par la société de téléphonie. M.Mbodj qui s’insurge de façon véhémente contre la décision des pouvoirs publics juge, par la même occasion, la mesure inopportune et sans fondements solides. Pour lui, notre pays devait maintenir sa présence dans la société ne serait ce que pour les générations futures.

(Source : La Gazette, 7 avril 2009)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)