twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Fonds de Développement universel des Télécommunications est né

lundi 22 février 2010

Le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République, Madame Aminata TALL a procédé, ce lundi 22 février, à l’installation des deux organes constitutifs du Fonds de Développement universel des Télécommunications. Il s’agit de l’Administrateur, assuré par l’Agence de Régulation des Télécommunications et de la Poste (ARTP), qui s’occupe de la gestion des fonds, et le Comité de Direction, qui oriente et contrôle les activités du fonds. A cet effet, elle a souligné l’importance du projet qui constitue à ses yeux à une façon cohérente de « répondre au besoin de connectivité des sénégalais eu égard à ses enjeux ». « Ce projet, dira t’elle est une promotion sûre de l’accès aux populations aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, absorbant le déficit d’information et de communication noté dans les zones reculées » a ajouté Mme le ministre d’Etat Aminata Tall. Ainsi, les objectifs de cette initiative visant à renforcer le secteur privé en général et celui des télécommunications en particulier, se résument en trois grands axes majeurs. Il favorisera d’abord l’accès des zones éloignées aux techniques de l’information et de la communication. Ensuite, il tentera, grâce a l’objectif précité, d’intégrer les masses éloignées au cœur de la politique de développement du pays telle que prônée par le Gouvernement. Enfin, Il réduira la desserte téléphonique en rendant possible l’accès des zones rurales aux nouvelles formes de communication et l’accès à internet notamment. Des éléments positifs qui permettront en temps réel de déterminer les besoins des populations en matière de TIC.

Aujourd’hui, le secteur des télécommunications est en pleine effervescence et manifeste des avancées significatives qui encouragent l’Etat à accompagner les acteurs qui y évoluent. En effet, avec les trois opérateurs téléphoniques présents sur le territoire national, l’Etat du Sénégal a capitalisé une somme de 600 milliards en 2008. Cette position leader qu’occupe ce secteur avec près de 4711 lignes publiques et 1 million 200 mille abonnés à internet, pousse la Ministre a considérer le domaine des TIC comme « un puissant vecteur de croissance économique ». D’ailleurs, la Banque Mondiale a salué les performances du secteur par « son dynamisme et sa capacité à s’autofinancer ». M. Diaw et M. Lamotte ont été ainsi installés respectivement comme Administrateur Général du fonds et Président du comité de Direction. Dans la démarche à entreprendre pour booster ce secteur et conformément au cahier de charges déposé par le Gouvernement du Sénégal. M. Diaw, par ailleurs directeur de l’ARTP, prévoit « un processus participatif et décentralisé » pour atteindre ses objectifs et appelle les opérateurs économiques à dialoguer en permanence avec eux. M. Lamotte, conseiller du Président de la République en matière de TIC, suivra le même sillage et assure qu’il fera tout ce qui relève de son ressort pour satisfaire « les besoins des populations à la base en matière de télécommunications ».

Abdoul Rahmane Dabo

(Source : La Dépêche diplomatique, 22 février 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)