twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Congo sélectionné pour le test 5G

jeudi 4 mars 2021

Pour introduire la technologie 5G sur le marché africain, dès que possible, la Commission économique pour l’Afrique (CEA) collaborera avec l’UIT, l’Onudi et les partenaires techniques.

La République du Congo, le Cameroun, le Rwanda, l’Afrique du Sud, le Kenya, le Zimbabwe, le Maroc et le Sénégal sont les pays sélectionnés pour entreprendre le test visantà : établir un partenariat et de mettre en œuvre des tests 5G dans certains pays africains pour leur permettre d’exploiter pleinement le potentiel numérique et les avantages de la numérisation pour le développement du continent.

« La période du test serait négocié et convenu avec les opérateurs et les régulateurs des pays respectifs, afin d’obtenir un permis temporaire pour la durée du test », indique le communiqué de presse. « Le développement de la technologie 5G n’est pas un exercice d’ingénierie, mais plutôt une réponse aux besoins croissants de communication et de données de tous les secteurs de la société », poursuit le document.

Le déploiement de la 5G offrira aux opérateurs la possibilité d’améliorer leurs activités et services de consommation existants et, de s’attaquer aux chaînes de valeur jusque-là inexploitées dans la numérisation des industries. Comme cette technologie ouvre de nouvelles opportunités dans un nouvel écosystème, les tests définiront les accords de partenariat nécessaires à sa mise en œuvre.

Notons que les tests seront menés en étroite collaboration avec les gouvernements et les opérateurs télécoms locaux pour s’assurer que toutes les dispositions réglementaires sont mises en place pour permettre de réallouer le spectre existant pour la 5G dans le milieu de gamme (par exemple 3,5 GHz) et les micro-ondes et millimètres. Bandes de fréquences Wave (mmWave) (par exemple 26 GHz).

Les projets de test 5G impliquent une gamme de partenaires des organisations des Nations unies (UIT, Onudi etc.), des opérateurs de télécommunications et des régulateurs, les industries qui peuvent représenter différents domaines, y compris les fournisseurs et fabricants de matériels, les fournisseurs d’outils de test et de surveillance, la recherche et l’analyse, les entreprises et opérateurs de réseaux.

Lopelle Mboussa Gassia

(Source : Les Dépêches de Brazzaville, 4 mars 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)