twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Congo s’est doté d’une grande école du numérique pour capitaliser sur sa jeunesse 2.0

mercredi 19 octobre 2016

Le Premier ministre du Congo, Clément Mouamba, a inauguré le 17 octobre 2016, à Brazzaville, la grande école du numérique du Congo (Genc). L’établissement d’enseignement supérieur, premier du genre dans le pays, sera consacré à la formation de la jeunesse congolaise dans les métiers des TIC. Au-delà des concepteurs de sites web, l’école formera également des développeurs d’applications, des codeurs, et d’autres spécialités qui contribueront à la diversification de l’économie congolaise.

Pour sa première année, l’école formera d’abord une quarantaine de formateurs qui auront la tache de former près de 1000 jeunes congolais chaque année. Pour Clément Mouamba, « le numérique est devenu le passage obligé de tout processus de développement. Au Congo, environ 90% des métiers seront concernés. La première étape consiste, à mon avis, à repenser la formation des animateurs de cette nouvelle économie. Car, le numérique permet de redistribuer les cartes de la réussite sociale et professionnelle pour ceux qui n’ont pas pu accéder à des compétences ».

Nickya Fylla Saint-Eudes, la présidente de la Genc, l’établissement est ouverte à tous. « C’est une école pour tous, n’exigeant aucun diplôme à l’entrée. Cependant, la formation est sanctionnée par un certificat de compétence reconnu. Elle apportera des solutions de reconversion et d’emplois », a-t-elle souligné.

Des antennes de cette grande école du numérique sont annoncées. Celle de Pointe-Noire sera inaugurée ce 19 octobre 2016. Celles de Ouesso, dans le département de la Sangha, Dolisie dans le département de la Niari et Oyo dans le département de la Cuvette, sont annoncées pour bientôt.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 19 octobre 201)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)