twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Congo investira 3 millions $ en 2021 pour apporter les services télécoms dans les zones blanches

vendredi 22 janvier 2021

Le gouvernement congolais poursuit sa politique de réduction de la fracture numérique. A la soixantaine de localités connectées au réseau télécoms en 2020, s’ajouteront plusieurs autres pour accélérer la transformation numérique du pays.

Pour 2021, le gouvernement du Congo a prescrit l’accélération des investissements dans les zones blanches. 1,6 milliard FCFA (3 millions USD) sera mobilisé à cet effet, apporté par le Fonds pour l’accès et le service universel des communications électroniques (Fasuce) qui s’est réuni en session extraordinaire le mardi 19 janvier sous la présidence de Léon Juste Ibombo (photo), le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique.

Le ministre a expliqué que le choix des localités est fait en fonction de la densité de la population, de l’activité économique, de l’enclavement total et des difficultés d’accès aux routes nationales. A cela, s’ajoutent les localités frontalières avec d’autres pays qui ont du mal à accéder aux communications électroniques.

Pour 2021, ce sont 14 localités (dont Tsoumbou, dans le Kouilou, Loulombo et Vindza dans le Pool, Minga dans la Bouenza, Okouet dans la Cuvette) qui ont été choisies pour accueillir l’investissement télécoms du Fasuce. Elles viendront s’ajouter à la soixantaine de localités que l’organe public a connectées au réseau télécoms en 2020.

A travers l’investissement du Fasuce dans les zones blanches, le gouvernement poursuit sa politique de réduction de la fracture numérique dans le pays. Il se donne également les moyens de satisfaire la demande de plus en plus forte des populations en services télécoms. Il renforce aussi les bases de la transformation numérique nationale que Léon Juste Ibombo entend accélérer cette année avec le déploiement de plusieurs autres infrastructures comme la fibre optique.

En réduisant les zones blanches à travers le Congo, le gouvernement contribuera à l’accès de milliers de personnes aux services télécoms. Ce qui devrait non seulement susciter une augmentation des revenus perçus par l’Etat auprès des opérateurs télécoms, mais également soutenir la concrétisation de la vision Congo Digital 2025 qui fait du numérique un levier de la croissance socioéconomique nationale.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 22 janvier 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)