twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Congo et la Centrafrique interconnectés par la fibre optique

vendredi 29 mars 2019

Le processus d’interconnexion des pays de la sous-région d’Afrique centrale en fibre optique avance à pas de géant, c’est ce qui explique la rencontre à Brazzaville entre le Président Denis Sassou Nguesso et le ministre centrafricain des Postes et Télécommunications.

La réalisation des infrastructures de la fibre optique que le Congo mettra en place prochainement en République Centrafricaine, sujet qui a fait l’objet de l’audience qu’a accordée le président du Congo Denis Sassou Nguesso au Ministre Centrafricain des Postes et Télécommunication Justin Sirnasakou, le 22 mars 2019 à Brazzaville.

Justin Sirnasakou était l’envoyé spécial du président centrafricain Faustin Archange Touadera pour présenter à Denis Sassou Nguesso les travaux d’interconnexion de la fibre optique que le Congo réalisera en terres centrafricaines notamment, entre le village de Bomassa au Congo et le village de Salo sur le territoire centrafricain.

Le Congo réalisera sur fonds propres les travaux de génie civil et la mise en place des infrastructures de la fibre optique, et se fera rembourser plus tard par des partenaires au développement impliqués dans l’interconnexion en fibre optique de la sous-région d’Afrique centrale.

Cette interconnexion répond aux exigences et normes internationales de télécommunications pour ainsi soutenir la transition numérique dans le monde, d’une part, et dans la sous-région, d’autre part.

L’interconnexion Congo- Centrafrique en fibre optique sera effective sous peu grâce au financement de la Banque Africaine de Développement (BAD) traduisant son accomplissement dans le cadre du projet West Africa Cable System (WACS) via le câble sous-marin à fibre optique de 14.500 kilomètres de long et d’une capacité de 5,12 Tbit/s, reliant les pays d’Afrique méridionale, d’Afrique de l’Ouest et d’Europe.

La République du Congo s’est résolument tournée vers le développement de l’économie numérique, un secteur en perpétuel mutation, qui offre aux utilisateurs des opportunités de développement par la création de produits nouveaux répondant aux attentes du grand public.

Le numérique a complètement changé les habitudes des Congolais, qui utilisent de plus en plus ces technologies (appels vidéos, réseaux sociaux, recherche d’information en ligne…) via les réseaux mobiles. Lesquels technologies revêtent de multiples enjeux qu’il convient d’explorer pour en apprécier les défis en termes de protection des libertés personnelles, de l’accès à l’information, de la propriété intellectuelle, etc.

Pross Ferdy

(Source : CIO Mag, 29 mars 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)