twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Cap-Vert lancera le fonds d’accès universel à Internet et un tarif social d’accès à Internet au 1er trimestre 2022

mardi 21 décembre 2021

Depuis 2019, la transformation numérique est au cœur de l’agenda de développement du Cap-Vert à l’horizon 2030. Mais cette ambition est menacée par les conditions d’accès des populations à Internet qui demeurent assez difficiles.

Le gouvernement du Cap-Vert annonce l’opérationnalisation du fonds d’accès universel à Internet et la création d’un tarif social d’accès à Internet au premier trimestre 2022. L’information a été dévoilée au Parlement, vendredi 17 décembre, par le Premier ministre Ulisses Correia e Silva, lors du débat sur « La transformation numérique et l’économie numérique au Cap-Vert ».

Il a expliqué que « faire du Cap-Vert une économie numérique implique d’assumer, dans sa plénitude, l’Internet comme un bien essentiel […] le fonds d’accès universel à Internet sera opérationnalisé et le tarif social d’accès à Internet sera créé dans le but de rendre Internet accessible aux personnes à faibles revenus ». A travers le fonds d’accès universel, il s’agira pour les autorités cap-verdiennes de relever le taux de pénétration d’Internet dans le pays. Couvrir les zones jusqu’ici mal couvertes ou pas du tout couvertes.

Entre 2018 et 2021, le taux de pénétration d’Internet au Cap-Vert est passé de 48% à 61,9% selon le Digital Report de Hootsuite et We Are Social. Pendant la crise du coronavirus durant laquelle l’Internet s’est révélé indispensable pour la continuité des interactions sociales, les paiements, le travail, près de 40% de la population est demeurée privée des avantages qu’offre la connectivité.

Dans son étude « Worldwide mobile data pricing 2021 : The cost of 1GB of mobile data in 230 countries », le site britannique Cable.co.uk a également démontré que malgré un taux de pénétration d’Internet assez élevé, le Cap-Vert est toutefois un marché où le coût d’accès moyen à 1 gigabit d’Internet est assez cher, 4,78$. Dans le classement africain, il occupe la 40e place.

Pour Ulisses Correia e Silva, l’enjeu derrière un meilleur accès de tous à Internet, aussi bien à travers la couverture que le prix, est d’assumer la transformation numérique du pays comme un accélérateur du développement durable.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 21 décembre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)