twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Cap-Vert accédera aux capacités d’un nouveau câble sous-marin de fibre optique au 1er trimestre 2021

vendredi 11 décembre 2020

Pedro Lopes, le secrétaire d’Etat adjoint à l’innovation, annonce un gain de connectivité à haut débit au Cap-Vert dès l’année prochaine. Le débit supplémentaire sera apporté par le câble sous-marin EllaLink sur lequel le pays a démarré sa connexion depuis 2019.

Les populations du Cap-Vert accéderont bientôt à une capacité data supplémentaire qui devrait améliorer grandement leur expérience de connectivité Internet à haut débit. Cette augmentation du débit est annoncée pour le premier trimestre 2021. C’est le secrétaire d’Etat adjoint à l’Innovation et à la Formation technique et professionnelle, Pedro Lopes, qui l’a déclaré le mercredi 9 décembre à Praia.

Il s’exprimait sur le sujet lors du 1er Forum sur la sécurité Internet, organisé du 9 au 10 décembre par l’Agence de régulation multisectorielle de l’économie (ARME) sous le thème : « Internet, pandémie et durabilité ».

Le nouveau câble à travers lequel le Cap-Vert obtiendra du débit supplémentaire devrait être le système sous-marin de fibre optique EllaLink dont la station d’atterrissement, en construction par Cabo Verde Telecom depuis août dernier, est achevée. Le terminal technique est installé dans la zone industrielle d’Achada Grande Frente, dans la capitale.

Le système EllaLink est un câble sous-marin de dernière génération, composé de quatre paires de fibres conçues pour répondre à la demande de trafic entre l’Europe et l’Amérique latine. Le Cap-Vert a bénéficié en 2019 d’un financement de 25 millions de dollars de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour mobiliser les 60 millions de dollars nécessaires pour s’y connecter.

(Source : Agence Ecofin, 11 décembre 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)