twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Cameroun lance le CDIC, un centre dédié à l’éclosion et à l’accélération des start-up

mercredi 9 février 2022

Le Cameroon Digital Innovation Centre (CDIC) est désormais officiellement lancé. La cérémonie d’ouverture de ce centre mis sur pied par le ministère des Postes et Télécommunications et dédié aux start-up camerounaises s’est tenue ce 08 février 2022 à Yaoundé au quartier Bastos (Derrière la station service Neptune). Ceci en présence des jeunes innovateurs et incubateurs du pays.

La cérémonie d’inauguration de cet incubateur national présenté comme propulseur des start-up était présidée par le ministre d’État, ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr Jacques FAME NDONGO, représentant le Premier ministre. Il était assisté des ministres du Travail et de la Sécurité sociale, Grégoire Owona, du ministre des Enseignements secondaires, le Pr. Nalova Lyonga Pauline ainsi que de la DG de Camtel, Judith Yah Sunday, épse ACHIDI.

D’après la ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng, qui a présenté ce centre, « le CDIC s’impose comme une infrastructure de pointe, autant qu’une institution ambitieuse, fille de son temps, qui s’offre indubitablement comme un précieux adjuvant, à la détection et l’éclosion des talents, c’est-à-dire à la promotion du génie camerounais ».

De manière pratique, explique la ministre, le Cameroon Digital Innovation Centre va assurer :

  • ­ l’incubation et l’encadrement des titulaires de projets numériques ;
  • ­ la facilitation dans les relations entre les Start-UP et les administrations ;
  • ­ le soutien des Start-UP dans leur financement ;
  • ­ l’assistance dans le lancement de leurs activités ;
  • ­ la stimulation et la création d’emplois, en particulier pour les diplômés de l’enseignement supérieur ;
  • ­ le renforcement de la veille technologique et la coopération internationale dans le domaine du numérique.

Les principales unités fonctionnelles du CDIC sont :

  • Le Centre de contact. Il s’agit d’un centre multi-canal ayant pour rôle de traiter tous les appels entrants et sortants. Il offre tous les services multimédias et réseaux nécessaires lors des campagnes d’appels.
  • Le job portail. Son rôle principal est de mettre en relation les offreurs et demandeurs d’emploi dans les métiers du numérique.
  • La Salle Blanche. Il s’agit d’un véritable data center constitué de Serveurs Cloud et de serveurs applicatifs, tous de haute performance et de dernière génération. Ce data center a pour fonctionnalité d’héberger et de gérer, dans des conditions optimales, les données du CDIC.
  • Le laboratoire de prototype 3D. Ce laboratoire est équipé de cinq imprimantes 3D haut de gamme et adaptées aux besoins des startups, pour les problématiques de prototypage, à l’instar de l’imprimante chocolat. Il met à disposition des ateliers de prototypage accessibles, pour la réalisation de projets utilisant différents types de technologie de fabrication numérique, et permet aux startups de travailler sur des maquettes, de réaliser des prototypes, de préparer des moules ou tout autre usage s’inscrivant dans une pratique du design.
  • Le studio de montage/création numérique. Il répond aux besoins spécifiques des porteurs de projets en terme de production audiovisuelle pour assurer notamment la création de vidéos. Constitué de Cameras professionnelles, de bancs de montage, de tables de mixage de logiciels et kits divers, il offre tout le nécessaire, pour permettre à nos jeunes créateurs, monteurs, réalisateurs et communicants de réaliser leurs contenus multimédias, dans des conditions techniques optimales, leur permettant de rivaliser avec les agences professionnelles dans le domaine de la publicité, de la création graphique, de la presse, de l’audiovisuel et du cinéma.
  • Les salles de cours connectés. Le CDIC dispose de plusieurs salles de cours connectés dont le but est de rendre possible l’accès à des formations et/ou certifications spécialisées. Il s’agit également ici de favoriser l’apprentissage en ligne et/ou autonome.
  • Un espace de travail « hot-desking » pour le co- working
  • Des salles de conférence et de réunion.
  • Une cafeteria

Les principaux services qu’offre le CDIC sont : ­

  • L’incubation en ligne : ce cyberparc est à même d’incuber en même temps, des milliers de porteurs de projets sur l’ensemble du territoire national.
  • ­ Le centre d’appels. Le CDIC est un centre d’appels ultramoderne.
  • ­ L’incubation en présentiel. Le CDIC est une pépinière d’entreprises qui offre aux stratups tous les accompagnements nécessaires (technique, administratif, financier, marketing,….) en vue du « go to the market ».
  • ­ L’hébergement des données : cloud services, cloud hosting.
  • ­ Un espace de travail spécialement aménagé pour les besoins du numérique. (co working)
  • ­ Le CDIC est un centre de formation et de recherche aux nouveaux métiers du numérique (laboratoire numérique)
  • ­ Une plateforme de recherche d’emplois (job portail)

La méthodologie d’incubation au CDIC se résumer en ces quelques étapes :

  • Identifier les porteurs de projet et maturer leurs projets.
  • Mettre à leur disposition un cadre travail adapté (Cloud, Co-Working, Internet).
  • Fournir une assistance Juridique, administrative et financière, ainsi que du coaching par des mentors.
  • Assister les Start-Up dans leur développement commercial (Marketing, Communication).

Le Minpostel entend par ce centre procéder à :

  • la création d’une véritable industrie locale du numérique ;
  • la création de milliers d’emplois directs et indirects ;
  • la professionnalisation des compétences dans le domaine du numérique ;
  • l’accélération de la transformation digitale de notre pays.

« Disons-le tout haut : le Cameroon Digital Innovation Centre, fait partie de ces mesures exceptionnelles dont parle le Chef de l’Etat. So let get it straight : the Cameroon Digital Innovation Centre is part of these exceptional measures mentioned by the Head of State« , a déclaré la ministre des Postes et Télécommunications.

(Source : DIGITAL Business Africa, 9 février 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)