twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le CNRA sollicite un centre de monitoring équipé

mercredi 23 juillet 2008

Le Conseil national de régulation de l’Audiovisuel (CNRA) a relevé, dans son rapport annuel remis lundi au président de la République, la ‘’nécessité d’équiper l’organe de régulation’’ d’un centre de monitoring radio et télévision.

La mise en œuvre de cette proposition nécessite l’affectation d’une subvention du budget de l’Etat à l’organe de régulation de l’audiovisuel, souligne le document reçu mercredi à l’APS.

Le CNRA a relevé, dans son travail en période de campagne électorale, certaines difficultés, notamment une insuffisance des équipements techniques, un problème de traduction de certaines langues utilisées par les candidats et le manque de cohérence et de clarté des indications figurant sur les fiches de montage.

En outre, pendant les séances quotidiennes de visionnage, l’instance de régulation a relevé certaines irrégularités au regard des dispositions de la Constitution, du Code électoral et de la loi portant création du CNRA.

Ces irrégularités avaient trait, entre autres, souligne le rapport, à des propos de caractère xénophobe, à une utilisation de l’image des enfants, au dépassement du temps d’antenne et au non respect de la vie privée et de l’intimité des personnes filmées.

Le rapport annuel 2007 du CNRA fait un bilan complet de activités que l’institution a menées au cours de l’année écoulée.

Le document a mis l’accent sur la supervision des différentes campagnes électorales et retrace les différentes péripéties de l’activité de régulation au quotidien, souligne le communiqué annexé au rapport.

Insistant sur ’’la complexité de la régulation audiovisuelle’’, le président Abdoulaye Wade qui recevait, lundi, le rapport annuel, a relevé ’’l’approche équilibrée’’ CNRA, selon la même source.

’’Personne n’est content de cette approche, même dans mon propre parti, mais le président de la République que je suis vous (en) félicite et vous (y) encourage’’, a déclaré le chef de l’Etat cité par le texte.

(Source : APS, 23 juillet 2008)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)