twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le CNRA et le CSA signent un accord de coopération

lundi 18 janvier 2010

La présidente du Conseil national de la régulation de l’audiovisuel (CNRA), Nancy Ndiaye Ngom, et le président du Conseil supérieur de l’audiovisuel de France (CSA), Michel Boyon, ont signé, lundi à Dakar, un accord de coopération en vue de renforcer les capacités du personnel des deux organes de régulation.

Premier du genre entre la France et un pays africain, ce protocole d’accord de coopération entre le CNRA et le CSA ‘’se traduira par le renforcement de la coopération en matière de protection du jeune public, par un échange fructueux d’expériences, des actions de formation pour les membres et le personnel de nos deux institutions’’, a expliqué Nancy Ndiaye Ngom, lors de la cérémonie.

’’Les défis que nous devons relever face à l’audiovisuel de demain sont énormes’’, a dit la président du CNRA précisant que ces défis constituent ’’autant de problèmes qu’il faut maîtriser pour prendre le virage des nouveaux modes de consommations’’.

‘’Pour relever tous ces défis, a-t-elle indiqué, une réponse internationale s’impose’’. ‘’Un seul Etat n’a pas souvent pas les moyens techniques, ni la compétence juridique pour mener une politique ambitieuse de régulation de l’audiovisuel au seuil niveau national’’, a-t-elle ajouté.

’’Des lors, le développement de la coopération bilatérale ou multilatérale est indispensable, même si elle s’avère difficile à mettre en œuvre en raison des différences de conception culturelles’’, a poursuivi Nancy Ndiaye Ngom.

La signature de cette convention ‘’est un moment important pour nos deux institutions’’, a pour sa part souligné le président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), Michel Boyon.

’’Elle est aussi importante pour nos deux institutions qui partagent beaucoup de valeurs. Nous sommes attachés à la liberté d’expression et de presse, à la protection du jeune public’’, contre certaines images, a-t-il dit.

Pour M. Boyon, ’’cet accord constitue un grand socle de valeurs en commun, mais aussi une expression des liens très forts de solidarité entre la France et le Sénégal’’.

‘’L’idée de cette convention en définitive repose sur l’égalité, la réciprocité, l’idée d’un bénéfice mutuel entre nos deux pays’’, a souligné, Michel Boyon.

(Source : APS,18 janvier 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)