twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le CNRA a entamé la procédure de sanctions contre des organes de presse pour manquement

mercredi 31 octobre 2007

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) a entamé la procédure de sanction contre certains organes de presse qui ne sont pas conformés aux dispositions réglementaires régissant le paysage médiatique, a indiqué mercredi à Dakar sa présidente Nancy Ndiaye Ngom.

"Il est impératif pour nous, de revenir sur les manquements observés dans le paysage audiovisuel comme la diffusion des images obscènes, la publicité mensongère et autres sms. Nous avons entamé la procédure de sanctions", a notamment Nancy Ndiaye Ngom lors d’un point de presse.

Si ces organes n’obtempèrent pas, "nous essayons d’aller plus loin", a averti la présidente du CNRA qui a précisé que "la sanction peut aller de la fermeture jusqu’à une amende de 10 millions de francs CFA".

Mme Ndiaye a souligné que les organes concernés par ces manquements avaient accepté les dispositions du cahier de charge, "par conséquent, ils sont appelés à respecter tous les engagements".

Le CNRA est disposé à exécuter sa mission dans un esprit de "médiation", de "négociation" et de "concertation", a assuré sa présidente qui déclaré que l’octroi des fréquences ne relève pas de la compétence du conseil.

"Le conseil réagit avec calme et sérénité dans un esprit e médiation de conciliation et de pédagogie. C’est pourquoi on prend notre temps avant de réagir", a indiqué Mme Ngom, rappelant toutefois que la compétence du CNRA "n’est pas d’exercer un pouvoir coercitif aux organes de presse".

Qualifiant l’audiovisuel de secteur sensible, la présidente du CNRA a invité les organes de presse à respecter les règles du jeu, qui passe par une sensibilisation accrue, afin de travailler en bonne intelligence.

(Source : APS, 31 octobre 2007)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)