twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Burkina Faso s’enrichit de nouveaux points d’échange Internet et d’atterrissement virtuel

mardi 8 septembre 2020

Le Burkina Faso va pouvoir bénéficier d’une bande passante internationale globale de 60 gigabits. Cette amélioration de sa connectivité est rendue possible grâce à la mise en service, le 4 septembre, de ses nouveaux points d’échange Internet et d’atterrissement virtuel basés à Bobo-Dioulasso.

Conformément aux ambitions de transformation numérique du pays, le gouvernement du Burkina Faso a investi la somme de 3,105 milliards FCFA dans la construction d’un point d’échange Internet (PIX) et d’un point d’atterrissement virtuel (PAV) dans la ville de Bobo-Dioulasso. Les deux infrastructures, logées dans les locaux du Centre émetteur à Sarfalao, ont été officiellement inaugurées le 4 septembre 2020 par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré.

Le point d’échange Internet permettra l’interconnexion locale entre opérateurs télécoms et fournisseurs de services Internet. Cette interconnexion améliorera le temps de latence du réseau, c’est-à-dire les délais de connectivité aux serveurs de données sur Internet, et améliorera fortement la vitesse de trafic. Le point d’atterrissement virtuel est un port sec pour câble sous-marin de fibre optique. Il assurera la gestion de la capacité de la bande passante internationale au profit des acteurs locaux du secteur des télécommunications.

Ces composantes essentielles du projet national d’infrastructure de télécommunications à haut débit ont été réalisées dans le cadre du projet régional d’infrastructure de communication électronique d’Afrique de l’Ouest, composante du Burkina Faso financée par la Banque mondiale. Elles viendront consolider la qualité de la connectivité Internet, sensiblement améliorée depuis juillet 2018 avec l’entrée en service du point d’échange Internet et du point d’atterrissement virtuel de Ouagadougou.

Le Premier ministre a indiqué que « la mise en exploitation du PAV et du IXP de Bobo-Dioulasso viendra renforcer les capacités avec 15 nouveaux gigabits/seconde de la bande passante internationale dont 5 gigabits pour le PAV de Bobo-Dioulasso et 10 gigabits pour le PAV de Ouagadougou ». La ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes, Hadja Fatimata Sanon, a souligné que la mise en service des 15 gigas supplémentaires fera passer la bande passante internationale globale disponible dans le pays à plus de 60 gigabits en 2020.

(Source : Agence Ecofin, 8 septembre 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)