twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Burkina Faso fait du développement du réseau de fibre optique une priorité en 2021

lundi 8 février 2021

La pandémie de coronavirus a démontré la faible préparation numérique du Burkina Faso. Le gouvernement s’engage à y remédier. L’amélioration de la connectivité devient une priorité.

Le gouvernement du Burkina Faso a décidé d’accentuer son investissement dans la fibre optique en 2021. Christophe Dabiré (photo), le Premier ministre, l’a fait savoir lors de sa déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale le jeudi 4 février. L’objectif est de faire de l’infrastructure télécoms à haut débit un moteur du développement national.

« Les technologies de l’information et de la communication sont aujourd’hui au cœur de la croissance des économies. En vue d’accélérer la transformation digitale, le gouvernement poursuivra la construction du réseau national de la fibre optique dans le cadre du projet Backbone national des télécommunications. Il va accélérer la mise en exploitation de la fibre déjà posée et le développement des services de communications électroniques de qualité pour l’Etat, le secteur privé et les populations », a-t-il affirmé.

L’investissement que veut accentuer le gouvernement dans la fibre optique découle des faiblesses dans la préparation du pays au numérique, révélées pendant la crise du coronavirus. Les restrictions de mouvement imposées par le gouvernement ont entravé la continuité d’un certain nombre d’activités, notamment les services publics, l’éducation, les activités économiques. Une situation qui a été mieux gérée dans les pays développés grâce à une connectivité à haut débit accessible par la majorité de la population et les services publics.

A travers l’extension du réseau national de fibre optique et la mise en exploitation de l’infrastructure télécoms déjà déployée, le gouvernement veut renforcer le développement de plusieurs piliers indispensables à l’avènement de l’économie numérique, notamment une connectivité de qualité, mais abordable, l’innovation technologique.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 8 février 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)