twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Botswana inaugure un projet de fibre optique pour la connectivité

jeudi 30 mai 2024

Paratus Botswana et Paratus Namibia ont collaboré étroitement pour connecter l’Afrique du Sud au câble Equiano à Swakopmund.

Le Botswana a franchi une étape importante dans sa transformation numérique avec l’inauguration du projet Botswana Kalahari Fibre (BKF), développé par la société de connectivité Internet Paratus Botswana.

Lors de la cérémonie de lancement au siège de Paratus Botswana à Gaborone, le secrétaire général adjoint du ministère des Communications, de la Connaissance et de la Technologie, Cecil Masiga, a salué la route BKF comme un triomphe pour le peuple et l’économie du pays.

« Le lancement de la route Botswana Kalahari Fibre (BKF) par Paratus Botswana n’est pas seulement une preuve du pouvoir de l’innovation, mais aussi une étape cruciale vers la réalisation de nos objectifs nationaux, tels que décrits dans Vision 2036 », a déclaré M. Masiga.

Il a souligné qu’une connectivité Internet fiable et à haut débit est l’épine dorsale des économies modernes, un outil vital pour les entreprises et un service essentiel pour les communautés.

« L’initiative stratégique de Paratus Botswana, qui consiste à installer une route de fibre optique de 840 kilomètres de Gaborone jusqu’à la frontière namibienne, est un projet novateur qui promet de révolutionner notre paysage numérique. »

S’étendant de la frontière namibienne à Lobatse, le BKF complète la route Trans Kalahari Fibre (TKF) construite par Paratus et offre le chemin de transit avec le plus faible temps de latence entre Johannesburg en Afrique du Sud et Swakopmund en Namibie, puis vers l’Europe.

Paratus Botswana et Paratus Namibia ont collaboré étroitement pour connecter l’Afrique du Sud au câble Equiano à Swakopmund. En se connectant à Equiano en Namibie, la route BKF devrait offrir plus d’options de produits et stimuler la croissance économique.

Le câble Equiano devrait plus que doubler les vitesses de l’Internet et augmenter la pénétration de l’Internet de 7,5 % d’ici 2027, tout en agissant comme un catalyseur pour une croissance considérable, la création d’emplois et la durabilité en Namibie et dans toute la région de l’Afrique australe.

(Source : APAnews, 30 mai 2024)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 19 266 179 abonnés Internet

  • 18 595 500 abonnés 2G+3G+4G (96,58%)
    • 2G : 12,95%
    • 3G : 24,60%
    • 4G : 62,45%
  • 334 642 abonnés ADSL/Fibre (1,71%)
  • 334 875 clés et box Internet (1,71%)
  • 1162 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,74%
  • Internet mobile : 98,26%

- Liaisons louées : 3971

- Taux de pénétration des services Internet : 106,84%

(ARTP, 30 septembre 2023)

- Débit moyen de connexion mobile : 23, 10 Mbps
- Débit moyen de connexion fixe : 21, 77 Mbps

(Ookla, 31 janvier 2023)


- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 56,70%
(Internet World Stats 31 décembre 2021)


- + de 10 000 noms de domaine actifs en .sn
(NIC Sénégal, décembre 2023)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 382 721 abonnés
- 336 817 résidentiels (88,01%)
- 45 904 professionnels (11,99%)
- Taux de pénétration : 1,67%

(ARTP, 30 septembre 2023)

Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 21 889 688 abonnés
- Taux de pénétration : 123,34%

(ARTP, 30 septembre 2023)

FACEBOOK

3 050 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 17,4%

- Facebook : 2 600 000

- Facebook Messenger : 675 200

- Instagram : 931 500

- LinkedIn : 930 000

- Twitter : 300 000

(Datareportal, Janvier 2023)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik