twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Botswana abandonne le projet de portabilité des numéros mobiles

mercredi 14 avril 2021

Les consommateurs botswanais viennent de perdre l’opportunité de plier les opérateurs télécoms à leur volonté. Le pouvoir que leur promettait à cet effet le régulateur a fondu comme neige au soleil. D’autres alternatives sont actuellement en étude pour garantir aux populations des services de qualité.

Le Botswana ne lancera finalement pas la portabilité des numéros mobiles. Le ministre des Transports et des Communications, Thulagano Merafe Segokgo, a déclaré que le gouvernement a décidé d’abandonner le projet. Il a expliqué qu’il s’est avéré infaisable au regard du faible niveau de préparation du réseau révélé par une étude commandée en 2019 par l’Autorité de régulation des communications du Botswana (BOCRA).

« Les opérateurs télécoms ont été encouragés à rechercher d’autres alternatives à la portabilité des numéros mobiles, notamment la promotion de services Over-The-Top et d’autres technologies perturbatrices », a déclaré Thulagano Merafe Segokgo.

C’est depuis 2012 que le Botswana couve le projet de portabilité des numéros mobiles. Le régulateur estimait qu’en donnant le pouvoir aux consommateurs, la concurrence pourrait être dynamisée sur le marché télécoms national. Les opérateurs, craignant de perdre des clients, auraient investi davantage dans l’amélioration de la qualité du service, la couverture réseau, les services à valeur ajoutée, la tarification.

L’abandon du projet de portabilité est surtout une mauvaise nouvelle pour l’opérateur historique Botswana Telecommunications Corporation Limited (BTCL). Anthony Masunga, son directeur général, soutenait qu’avec la portabilité, la branche mobile beMobile, dernier du marché en termes de parts, allait grignoter davantage les 53% de part de marché de Mascom et les 31% d’Orange pour augmenter ses 16%.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 14 avril 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)