twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Bénin a signé la convention qui octroie à Sonatel la gestion des infrastructures télécoms publiques

samedi 22 mai 2021

Le duopole sur le marché télécoms béninois entretenu depuis 2017 par MTN et Moov est sur le point de voler en éclat. Avec son expertise, le gouvernement attend de la Sonatel qu’elle exerce sur ses concurrents une pression similaire à celle de ses différents autres marchés d’Afrique.

Le groupe Sonatel est officiellement devenu le gestionnaire délégué de la Société béninoise des infrastructures numériques (SBIN). Vendredi 21 mai, les deux parties ont officiellement signé la convention y relative. Elle permettra à l’opérateur historique du Sénégal de rendre rapidement opérationnelle la société télécoms publique du Bénin, lui donnant les moyens de proposer des offres et services compétitifs aux consommateurs, aux entreprises et aux autres acteurs télécoms.

A travers la gestion déléguée, le groupe Sonatel indique qu’il accompagnera la SBIN par un partage de compétences techniques et commerciales et un partage d’expérience dans l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan schéma directeur, avec le déploiement d’un réseau mobile de dernière génération, le lancement de services mobiles et de mobile money et le renforcement des activités.

La mise de la SBIN sous administration de Sonatel fait suite à la volonté du gouvernement béninois de relancer la concurrence sur le marché télécoms béninois partagé depuis 2017 entre MTN et Moov. Entre rappel à l’ordre et sanctions, le régulateur télécoms n’a cessé de batailler avec les opérateurs télécoms sur les coûts des services, la qualité du réseau, le respect de la réglementation. Avec l’expertise technique et commerciale de Sonatel acquise au fil des années dans des marchés plus concurrentiels, le gouvernement est certain que le gestionnaire délégué a le pouvoir de restructurer le marché télécoms béninois.

Les investissements prévus par la SBIN, sous la surveillance de Sonatel, devraient contribuer à l’accès aux services télécoms de qualité et à des prix abordables d’un plus grand nombre de Béninois. Sékou Dramé, le directeur général de Sonatel, a déclaré que cette collaboration contribuera à « transformer le Bénin en plateforme de services numériques de l’Afrique de l’Ouest ».

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 22 mai 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)