twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lancement officiel de la 4G : La Guinée Bissau devance le Sénégal

mardi 22 décembre 2015

La Guinée Bisssau entre dans l’ère de la haute technologie mobile. Le pays vient de lancer officiellement ce 22 Décembre la 4G ou technologie de 4e Génération, au moment où le Sénégal traine le pas.

La Guinée Bissau, vient d’entrer dans la cours des grands pays qui ont pu réussir à instaurer la 4G. En effet, c’est ce 22 décembre 2015 que l”opérateur Orange Bissau qui a obtenu sa licence à hauteur de 2 milliards de FCFA, a lancé la 4G après avoir lancé en premier la 3G+ le 1er mai 2015, Grâce à cette technologie, les internautes pourront bénéficier d’un réseau de données haut débit avec la technologie LTE. Le réseau 4G d’Orange sera disponible dans un premier temps dans la capital Bissau et très prochainement dans d’autres régions du pays.

Le Sénégal traine toujours

Si la 4G est effective en Guinée Bissau, tel n’est pas encore le cas au Sénégal. Depuis son annonce, la 4G peine à être utilisée par les internautes. Le retard dans le déploiement s’explique par le fait que l’Etat à travers l’Autoritié de Régulation des télécommunications et des Postes est au stade d’appel d’offre avec les opérateurs qui ont déjà tous les infrastructures nécessaires pour déployer la 4G. Ce qui constitue un manque à gagner.

Même si l’ARTP a lancé le processus d’attribution des licences et fréquences 4G, force est de reconnaitre que le Sénégal est en retard ( les opérateurs auraient jusqu’au 18 janvier 2016 avant l’attribution de la licence 4G )

Une question de sous et d’intérêt

L’attribution des licences 4G ne sera pas aussi une mince affaire au Sénégal. Au moment où la Guinée Bissau a casqué 2 milliards de FCFA, au Sénégal, les opérateurs feront face au bâton de l’état, risquant de placer la barre très haute. Une attitude de freinage de l’introduction de la technologie dans le pays . Avec toutes ses contraintes, le Sénégal est dans le flou total, à l’heure où la technologie de 4e Génération est indispensable dans un continent qui gagne du terrain dans le domaine du Mobile.

Pour rappel, la rapidité et la performance du réseau 4G permettent d’accéder dans les meilleures conditions à tout l’univers de l’Internet mobile. C’est à dire, la navigation sur Internet en toute rapidité, la réalisation rapide de plusieurs actions en même temps . Par exemple télécharger une vidéo tout en naviguant sur internet, accéder instantanément, où que vous soyez à tous vos documents stockés dans le cloud : musiques, fichiers, photos, etc…

(Source : Social Net Link, 22 décembre 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)