twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lancement du portail internet des volontaires : Un espace d’auto-formation pour les enseignants du primaire

samedi 11 août 2007

"Favoriser un espace de communication, de mutualisation des expériences, et surtout conduire la mission de formation et de renforcement des enseignants ", voilà l’objectif visé par la Direction du projet des volontaires de l’éducation (Dpve). Le lancement officiel du portail http://www.volontaires.sn/ a été effectué, hier, dans un hôtel dakarois. Selon ses initiateurs, avec ce portail qui constitue un dispositif techno-pédagogique appelé e-learning ou enseignement à distance, ce ne seront plus des ressources pédagogiques qui manqueront aux enseignants de l’élémentaire. Ces derniers peuvent désormais "se former, s’auto-évaluer, apprendre et préparer des diplômes professionnels sans être obligés de se déplacer", comme l’a souligné le professeur Moustapha Sourang venu présider la cérémonie. Aussi, le portail permettra aux apprenants de pouvoir poser des questions, revenir sur certains cours, bref, enrichir leur savoir grâce au forum entre enseignants et apprenants. Une équipe composée d’experts, de techniciens, de pédagogues et de secrétaires est chargée de l’animation et de la mise à jour du site.

Pour le ministre des Télecommunications et des Tic, Sophie Gladima Sibi, ce portail "est une ouverture vers le monde et un premier pas pour l’interconnexion des différentes écoles". Le directeur de la Dpve, Abdoulaye Diatta a, quant à lui, mis l’accent sur l’aspect pédagogique du projet. Selon lui, les 6 mois de formation dont disposent les volontaires ne sont pas suffisants pour faire d’eux "de bons enseignants". Ce dont l’enseignant a le plus besoin, affirme-t-il, "c’est d’être accompagné au plan pédagogique, être encadré et avoir à sa disposition des capacités en terme de ressources". Ce portail qui répond aux besoins de ces volontaires de l’éducation est donc une occasion pour eux d’élargir leurs connaissances. D’ailleurs le ministre de l’Education ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il compte "sauter un échelon pour faire dans le supérieur ce qui vient d’être réalisé dans l’élémentaire".

Arame NDAO

(Source : Wal Fadjri, 11 aoüt 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)